CHU DE CHE / JE SUIS D'ICI / ICH BIN VON HIER !

mardi 6 octobre 2015

Quand la voiture révèle l'orientation politique


En plein scandale Volkswagen et à quelques jours des élections fédérales du 18 octobre, une enquête MACH Consumer de la REMP, reprise par le site bilan.ch, révèle les préférences des Suisses en matière automobile selon leur couleur politique.

Premier constat: les citoyens de droite aiment les Allemandes. Volkswagen figure avec Audi, Mercedes et BMW parmi les marques préférées de ceux qui votent plutôt UDC, note Bilan.ch. Seat et Suzuki ont également la cote au sein de cet électorat.

Les électeurs de gauche, eux, privilégieraient des voitures plus discrètes et surtout moins coûteuses. Trois marques ressortent: Kia, Mini et Renault. Quant aux partisans du PLR, du PDC ou des Verts libéraux, aucun type de voiture particulier n'est mis en avant, si ce n'est une petite préférence pour le constructeur Nissan. Les goûts de l'électorat vont tant piocher dans ceux de droite que de gauche.

A gauche, on est plus écolo

Les critères qui poussent les Suisses à acheter un modèle plutôt qu'un autre ont également été passés au crible par l'étude. Ainsi, à gauche, si on se fiche de l'esthétique du véhicule, on se préoccupe davantage de sa consommation ou de son rendement énergétique. A droite en revanche, ce sont surtout l'équipement et le confort du véhicule qui intéressent les électeurs bourgeois, tandis que l'aspect environnemental passe au second plan.

A noter encore que les automobilistes de droite comme ceux de gauche se rejoignent sur un point: tous montrent un désintérêt flagrant sur les coûts d'entretien.