JE SUIS D'ICI !

jeudi 4 février 2016

Un bébé porc-épic a vu le jour au Papiliorama de Chiètres





Le 23 décembre, pour la quatrième fois en deux ans, une femelle porc-épic brésilien a mis au monde un petit au Papiliorama de Chiètres (FR). Onze porcs-épics brésiliens se partagent désormais la coupole du Nocturama, comptant parmi eux trois jeunes nés dans le complexe tropical. La responsable, Peggy Rüegg, déborde d'enthousiasme: «C'est merveilleux que le plus jeune de nos porcs-épics se soit si bien développé jusqu'à maintenant.» Même ses frères et sœurs se réjouissent apparemment de l'agrandissement de la famille: «Les trois plus jeunes jouent souvent ensemble. Ils restent quand même prudents, afin de ne pas se blesser avec leurs piquants», ajoute Peggy Rüegg. Avec un peu de chance, les visiteurs auront l'occasion d'observer les jeunes porcs-épics nocturnes, peut-être même lors de leurs moments de jeu.

Les quatre naissances réussies sont un succès pour le Papiliorama. Le complexe tropical est devenu la plus importante institution pour la reproduction des porcs-épics brésiliens en Europe. La Fondation Papiliorama est membre de l'European Association of Zoos ans Aquaria (EAZA). Les zoos et aquariums membres de cette association sont nommés responsables de l'élevage de certaines espèces animales et règlent ensuite les échanges entre eux.

Un seul petit à la fois 

Le coendou, ou porc-épic brésilien, tire son nom latin, prehensilis, de sa capacité à s'agripper aux branches à l'aide de sa queue préhensile, presque aussi longue que son corps, lorsqu'il se déplace dans la canopée, où il vit presque exclusivement. En règle générale, la femelle ne met au monde qu'un seul jeune à la fois. Le nouveau-né est déjà relativement grand à la naissance, mais ses piquants sont encore mous.