JE SUIS D'ICI !

samedi 12 mars 2016

Démarrage vendredi de la 30e édition du FIFF consacrée aux femmes


Les organisateurs du FIFF Les organisateurs s'attendent à accueillir 40'000 festivaliers d'ici au 19 mars.


Vendredi, le festival du FIFF a ouvert ses portes sur un film de Charlie Chaplin. Cette 30e édition a lieu jusqu'au 19 mars et sera consacrée aux femmes du monde entier. Il est possible d'acheter des "billets suspendus" qui seront offerts à des requérants d'asile.

Le 30e Festival international de Films de Fribourg (FIFF) a démarré vendredi soir en présence du conseiller fédéral Alain Berset. Cette édition consacrée aux femmes du monde entier propose près de 130 films, dont presque la moitié sont présentés en première suisse.

Au programme de la cérémonie d'ouverture figurait un ciné-concert. Spectateurs et invités ont pu voir ou revoir "The Kid" de Charlie Chaplin, accompagné par l'Orchestre de chambre fribourgeois.

Cette oeuvre a été choisie par sa fille Géraldine Chaplin, qui avait carte blanche pour proposer une sélection de ses films favoris en tant qu'invitée du FIFF. Elle n'a pas pu venir à Fribourg à cause d'un tournage, mais elle a adressé un message vidéo au public.

Devant une salle comble, Alain Berset a attiré l’attention sur un sous-titre de "The Kid" qui "pourrait presque valoir un manifeste féministe": "la femme - dont le seul pêché est la maternité". A travers ce clin d’oeil de cinéphile, le ministre en charge de la culture voit de quoi alimenter l'un des débats prévus au FIFF.

Une pionnière en 1896

Les spectateurs pouvaient aussi découvrir vendredi des courts métrages muets en noir-blanc réalisés par la toute première cinéaste et productrice de l'histoire: Alice Guy. Sa première création, "La Fée aux Choux", date de 1896.

La Française a ensuite écrit, dirigé ou produit plus de mille films (très courts). Elle a pourtant sombré dans l'oubli à partir de 1920. Elle est morte en 1968 aux Etats-Unis à 94 ans, bien avant que soit reconnu son immense rôle dans l'histoire du cinéma.

Le FIFF se poursuivra les jours suivants avec toute une série de films depuis midi jusqu'à la nuit. Certaines oeuvres font partie des sections thématiques, d'autres participent aux compétitions internationales.

Les organisateurs s'attendent à accueillir 40'000 festivaliers d'ici au 19 mars. Ceux qui souhaitent partager solidairement le plaisir du cinéma avec les plus démunis peuvent acheter des "billets suspendus", que le FIFF offrira ensuite à des requérants d’asile.


Sophie Hunger et Marthe Keller au FIFF

De passage entre ses concerts à Berne et à Lausanne, 
Sophie Hunger viendra parler de la place des femmes dans la musique.


Quelque 40'000 festivaliers sont attendus du 11 au 19 mars pour la 30e édition du Festival International de Films de Fribourg. Une édition qui rendra hommage aux femmes. Le public pourra notamment rencontrer l'actrice suisse Marthe Keller et la chanteuse Sophie Hunger.

Le Festival International de Films de Fribourg (FIFF) célèbre cette année sa 30e édition - les noces de perle de son lien avec les publics fribourgeois et suisses. Plus de 80 artistes invités participeront à l'événement du 11 au 19 mars.

Le public pourra notamment rencontrer l'actrice suisse Marthe Keller et la chanteuse Sophie Hunger le samedi 12 mars, a annoncé lundi devant la presse Thierry Jobin, qui signe sa cinquième édition comme directeur artistique. De passage entre ses concerts à Berne et à Lausanne, Sophie Hunger viendra parler de la place des femmes dans la musique.

Et la plupart des réalisateurs participant aux compétitions seront présents au FIFF. En revanche, l'invitée Géraldine Chaplin ne pourra finalement pas venir car elle sera occupée par un tournage.

Pour cette édition qui rend hommage aux femmes, seuls 3 hommes figurent parmi les 30 jurés qui composeront les sept jurys. Lorsque les organisateurs ont évoqué autour d'eux le thème féminin de 2016, ils ont constaté autant de réactions d'agacement que d'enthousiasme.

Encore parler des femmes ?

Loin de botter en touche, ils ont au contraire saisi l'occasion pour organiser un débat le dimanche 13 mars: "Faut-il encore parler des femmes au cinéma?". Davantage dans le terrain, un atelier le vendredi 18 sera consacré à la construction d'un personnage féminin. Cinéastes et scénaristes expliqueront leurs pratiques en la matière.

Le FIFF a aussi sondé les professionnelles du 7e art pour savoir quel est le plus beau film réalisé par une femme à leurs yeux. Réponse la plus fréquemment donnée: "Le piano" de la Néo-Zélandaise Jane Campion, qui sera rediffusé deux fois lors du festival.

Agnès Varda est aussi abondamment citée par ses collègues comme inspiratrice. Le FIFF projettera plusieurs de ses films, dont "Cléo de 5 à 7" (1962), qui dessine une cartographie de Paris et inscrit la Belge parmi les rares réalisatrices de la Nouvelle Vague.

Sourdes, muettes et karatékas

Côté compétition, treize longs métrages en provenance de onze pays brigueront le Regard d'Or d'une valeur de 30'000 francs. Il sont tous inédits en Suisse, voire même dans le monde pour certains. Ces films montreront des personnages principaux à l'épreuve.

Parmi ces oeuvres, "Hair" suit le parcours semé d'embûches de trois jeunes femmes sourdes, muettes, karatékas. Le réalisateur iranien Mahmoud Ghaffari est l'auteur de cette comédie dramatique présentée en première mondiale.

Dans le thriller mexicain "A monster with a thousand heads", une femme prête à tout pour sauver son mari malade fait front face à des sociétés d'assurance corrompues. Dans "Alias Maria", une jeune femme recrutée par une guérilla colombienne doit assurer la sécurité du bébé du commandant dans une traversée épique de la jungle.

Quant à l'orpheline "Blanka" (Philippines), elle cherche dans les rues de Manille une maman "à acheter". Le point de vue masculin n'est pas oublié, comme dans "Yo" (Mexique), portrait d'un jeune adulte à l'intellect limité qui découvre les femmes.

Stabilité à 40'000

Le festival a connu une forte croissance au fil du temps. De 10'000 en 1993, le nombre de visiteurs est passé à 20'000 en 1998, à 30'000 en 2009 et à 40'000 l'an dernier. Les organisateurs s'attendent à une stabilisation cette année. Le budget est de 2 millions de francs.

ATS