JE SUIS D'ICI !

lundi 28 mars 2016

Syrie: merci à Poutine !


Le dimanche de Pâques 27 mars 2016, l’armée régulière syrienne a repris Palmyre et ses ruines, grâce à l’appui massif de l’aviation russe et des forces spéciales russes au sol.

«Après de violents combats nocturnes, l’armée contrôle entièrement la ville de Palmyre, y compris le site antique et la partie résidentielle. Les jihadistes de l’Etat Islamique s’en sont retirés», déclare l’armée d’Assad au correspondant de l’AFP sur place, en Syrie.

L’offensive avait été lancée le 7 mars pour reprendre Palmyre à l’EI qui s’était emparé en mai 2015 de la ville et ses ruines antiques classées au patrimoine mondial de l’Unesco. L’EI avait commencé à détruire systématiquement les ruines de la cité antique et la citadelle, d’une valeur archéologique inestimable. Les plus beaux temples, ceux de Bêl et Baalshamin ont été détruits, comme le célèbre Arc de triomphe, symbole de cette ville vieille de plus de 2.000 ans.

C’est une victoire éclatante pour la Russie de Poutine, depuis son intervention fin septembre 2015, en soutien du régime Assad, qui contrôlait à ce moment 25% du territoire et est soutenu par les Chrétiens, les Druzes et bien sûr la population alaouite, dont est issu le clan Assad.

La presse officielle belge et le monde politique, des Etats Unis à la Belgique avaient accusé la Russie de ne pas combattre l’Etat Islamique, mais de n’avoir qu’une seule priorité: la destruction des autres groupes de résistance armée à Assad. Ceci est une preuve de plus que la Russie fait ce qui doit être fait, rapidement et efficacement, contre l’Etat Islamique. Le soutien militaire est massif et payant. Contrairement aux « frappes chirurgicales » de la coalition à laquelle participe la Belgique aux côtés des USA et de la France, la Russie fait vraiment la guerre et va la gagner.

D’après la source militaire, les combattants de l’EI «se sont repliés vers Sokhné (à l’est de Palmyre), Raqa et Deir Ezzor», leurs fiefs dans le nord et l’est de la Syrie.

«Les unités d’ingénierie de l’armée sont en train de désamorcer des dizaines de bombes et de mines à l’intérieur de la cité antique» qui contient des trésors détruits en partie par le groupe extrémiste, a-t-elle ajouté.

D’après l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), «au moins 400 jihadistes de l’EI ont été tués depuis le début de l’offensive».

Il s’agit du bilan le plus lourd pour l’EI dans une seule bataille depuis son émergence dans le conflit syrien en 2013. L’autre seule défaite de l’EI avait été celle de Kobané, la ville-frontière, reprise par les combattants kurdes, avec un appui aérien de la coalition menée par Washington.

Le régime Assad peut maintenant avancer vers la frontière avec l’Irak, contrôlée par les jihadistes et reprendre tout le Nord du pays.

En Irak, l’armée irakienne cherche à reprendre Mossoul, la deuxième ville du pays située dans le Nord, mais ne progresse guère.

Si Barak Obama et la coalition dont nous faisons partie, avaient pris le problème de Daesh à bras le corps, en envoyant des troupes au sol, les 30.000 jihadistes de l’EI auraient été réduits rapidement au silence,… et les attentats de Paris et Bruxelles auraient probablement pu être évités. Malheureusement pour nous, Obama a une peur absolue d’être impliqué dans une « vraie » guerre, avec des morts américains au sol. Il a peur d’un nouveau Vietnam. Son indécision est devenue légendaire. Son seul souci est de fermer Guantanamo! Heureusement que Poutine et la Russie n’ont pas la même pusillanimité!

Une guerre doit être la plus courte possible. Aujourd’hui, les forces en présence sont épuisées et s’annulent. Personne ne peut gagner; c’est la garantie de souffrances interminables pour les civils. Les sièges de villes et les milliers de morts civils sont en grande partie à attribuer à Obama et à son refus d’intervenir sérieusement.

Il est temps que l’Europe s’entende avec la Russie, pour détruire l’EI, créer des sanctuaires pacifiés pour rapatrier les réfugiés syriens, et négocier à Genève en faisant pression sur tous les belligérants (autres que l’EI) pour dégager une solution négociée. Nos « frappes chirurgicales » sont insuffisantes et prolongent inutilement la guerre et les souffrances des populations. Madame Mogherini, la ministre européenne des Affaires étrangères (pour faire court), est  incompétente et pleure à ses conférences de presse! Elle doit être remplacée d’urgence.

150.000 touristes visitaient Palmyre chaque année, avant que l' »Islam radical » ne détruise toute trace d’autre culture que l’Islam au Moyen-Orient…