JE SUIS D'ICI !

dimanche 14 août 2016

TruSpeed; le radar de poche qui va va fondre sur les autos à la rentrée




C'est Auto-Plus qui le révèle, un tout nouveau radar concentrant toutes les performances de ses grands frères dans un format ultra-mini va faire son apparition dans les prochaines semaines. Pour cela, pas de relâche, les crédits du gouvernement sont bien disponibles pour traquer ce dangereux terroriste qu'est le conducteur « bon père de famille ». L'imagination des ingénieurs et des informaticiens, que l'on aimerait en ce moment voir être utilisée ailleurs, sur des dossiers infiniment plus prioritaires, s'exerce avec une rare détermination à l'encontre d'une seule et même cible : les conducteurs. Une proie bien plus facile et financièrement juteuse que l'on pourra pressurer ensuite à coups de PV.

Car la nouvelle arme dont vont se doter les forces de l'ordre tient de la guerre des étoiles. Il s'agit, ni plus ni moins d'un trésor de technologies logées dans un boîtier minuscule mesurant 13,2 x 11,4 x 5,3 cm et tenant dans la main ou se glissant aisément dans une poche de veste. Ce laser ultra-portable, le TruSpeed – c'est son nom –, « va fondre sur les automobilistes sans se faire remarquer ».

Élaboré par la société Mercura sous le label Laser Technology, qui diffuse déjà des radars de poing de type Ultralyte, il pourra remplacer la dernière version de celui-ci en divisant sa taille et son poids par plus de deux.  Mais pas ses performances, car, mieux que son aîné, il enregistre la vitesse de 0 à 300 km/h dans la lunette de visée à +/- 1 km/h, en approche ou en éloignement (au lieu de 0 à 250 km/h avec une marge de +/- 2 km/h). Il peut mesurer jusqu'à 640 m (contre 1000 m à l'Ultralyte) mais il dispose d'une lunette grossissante 7X et d'un mode de relevé automatique que n'avait pas son aîné. Si l'autonomie n'est plus que de 12 heures au lieu de 20, cela cadre toujours largement avec une mission de contrôle et il ne coûte plus que 3 800 euros au lieu de 4 900.
En test dans le Loir-et-Cher

« Avantage par rapport à son prédécesseur, note Auto-Plus, sa lunette de visée grossissante (7X) permet d'apprécier de très loin la bonne tenue des conducteurs au volant en toute discrétion… Mieux, l'appareil pourra être couplé à un smartphone pour conserver une preuve de l'infraction. » Cependant, cette dernière fonction n'est pas encore homologuée en France, mais on imagine volontiers que ce n'est qu'une question de temps. En revanche, il a un talon d'Achille, un risque de bougé pour les mesures au-delà de 500 mètres sachant que la plupart des contrôles s'effectuent entre 300 et 400 mètres.

En test dans le Loir-et-Cher, il fait déjà l'unanimité, notamment auprès des brigades motocyclistes, surtout comparé aux célèbres jumelles Eurolaser qui pèsent 2,5 kg. Le TruSpeed, avec ses 410 grammes de technologies, ne fatigue pas les bras du préposé, qui pourra encore utiliser un pied d'appui si nécessaire. Mais surtout, les mesures pourront se faire en tous lieux façon « sniper », ce qui veut bien dire que « cela va flinguer à tout-va. »

Déjà dotées de 5 000 appareils mobiles radars, les patrouilles de police et de gendarmerie ne vont pas manquer de mettre à l'épreuve ce nouveau joujou. La dotation est d'ores et déjà acquise.