JE SUIS D'ICI !

lundi 12 septembre 2016

La Suisse s'inquiète de boules de pétanque qui explosent


Par chance, personne n'a été blessé dans ce nouvel incident. Mais la force de l'explosion aurait pu faire davantage de dégâts (illustration).


Samedi 4 septembre, une équipe allemande de déminage a dû intervenir dans la ville de Nettetal, près de Düsseldorf, dans l'ouest du pays. Les spécialistes ont dû faire sauter... des boules de pétanque. A l'origine de ce branle-bas de combat, l'explosion accidentelle, le dimanche précédent, d'une boule, au beau milieu de la tente dressée pour la fête des voisins. En Suisse, l'administration fédérale met en garde la population contre un danger bien réel.

Des amis, du soleil, un petit verre de pastis, toutes les conditions sont réunies pour une bonne partie de pétanque. C'est ce que sont dits les habitants de la ville de Nettetal, entre Düsseldorf et la frontière avec les Pays-Bas, le samedi 4 septembre, à l'occasion d'une traditionnelle fête des voisins.

Mais le jeu a failli tourner au drame lorsqu'une boule a explosé l'intérieur d'une tente montée pour l'occasion. Heureusement, personne n'a été blessé annonçait lundi dernier le site WDR.de, mais le boum a fait un trou dans le toit de la structure et un petit cratère dans le sol.

Les autres boules ont immédiatement été mises à l'écart, dans une caisse en métal et les pompiers et la police ont renoncé à y toucher. Ce sont donc les spécialistes du déminage de Düsseldorf qui sont intervenus, rapporte la Berliner Zeitung. Ils ont fait sauter tout le lot restant.

L'administration fédérale met en garde

Le mercredi suivant, l'administration fédérale a réagi très sérieusement à cet incident en publiant un communiqué pour mettre en garde le grand public contre les boules de pétanque à bas prix.

Elle rappelle que des cas similaires s'étaient produits en Suisse, en 2009. Le laboratoire fédéral d'essai des matériaux et de recherche (EMPA) avait alors analysés les boules incriminées. Il s'agissait d'équipements bon marché, remplis de mortier pour les alourdir. Ce mortier, humide, a provoqué la corrosion de la limaille de fer contenue dans les boules, ce qui entraîné la production d'hydrogène. Sous la pression de ce gaz, les boules avaient logiquement explosé. La Coop, qui vendait les sets incriminés, les avait immédiatement retirés de ses rayons et lancé une campagne de rappel.

En Allemagne, l'enquête est toujours en cours, mais les médias tirent déjà des parallèles avec l'exemple suisse. La fédération allemande recommande par ailleurs d'acheter des boules de qualité, certifiées TÜV, dans des magasins spécialisés plutôt que de faire ses achats dans un supermarché.