CHU DE CHE / JE SUIS D'ICI / ICH BIN VON HIER !

mardi 13 septembre 2016

Les prix de l'électricité devraient un peu baisser en Suisse


Le kWh coûtera aux ménages suisses 0,4 centimes de moins en 2017 qu'en 2016.

Les entreprises électriques partaient aussi de l'hypothèse d'une légère baisse de 0,8% pour les ménages. (photo: Keystone/archives)


Les prix de l'électricité devraient légèrement baisser pour les ménages en 2017. Un ménage-type paiera l'année prochaine 20,2 centimes par kilowattheure, ce qui correspond à une réduction de 0,4 ct/kWh (-2%) par rapport à 2016.

Pour une consommation de 4500 kWh par an, cela correspond à une facture d'électricité de 910 francs, soit 20 francs de moins par rapport à cette année. Près d'un tiers des gestionnaires de réseau augmenteront leurs tarifs, tandis que près de deux tiers les réduiront, a indiqué lundi la Commission fédérale de l'électricité (ElCom).

Tarifs consultables

Les prévisions de l'ElCom se basent sur les tarifs communiqués par les quelque 660 gestionnaires de réseau de distribution. Les consommateurs peuvent consulter les tarifs 2017 appliqués dans leur commune sur le site Internet de l'ElCom sous www.prix-electricite.elcom.admin.ch.

Trois facteurs

Les tarifs se composent des coûts de réseau, des prix de l'énergie, de la rétribution à prix coûtant (RPC) et des redevances et prestations fournies aux collectivités publiques.

Pour les tarifs 2017, on observe des tendances opposées: d'une part, pour un ménage type, les coûts de réseau diminuent de 0,2 ct./kWh à 9.8 ct./kWh (-2%) et les prix de l'énergie baissent de 0,2 ct./kWh à 7.6 ct./kWh (-3%).

D'autre part, dès le 1er janvier 2017, la RPC augmente de 0,2 ct./kWh à 1,5 ct./kWh ( 15 %) pour tous les consommateurs finaux. Cela s'explique par la promotion accrue de la production électrique à partir des énergies renouvelables.

Les redevances et prestations fournies à des collectivités publiques restent quant à elles stables et se montent à 0,9 ct./kWh pour un ménage type.

Même tendance pour les PME

Pour les PME, on obtient une situation similaire à celle des ménages. Les composantes des coûts du réseau et des prix de l'énergie diminuent, tandis que la RPC augmente et les redevances et prestations fournies à des collectivités publiques restent stables.

Au niveau suisse, les prix peuvent cependant varier considérablement entre les gestionnaires de réseau. Cela peut tenir à la topographie de la zone de desserte, au mix des produits écologiques vendus ou aux redevances et prestations fournies aux collectivités publiques.

L'ElCom constate que le taux d'investissement des gestionnaires de réseau est positif. Les investissements annuels dépassent le montant des amortissements, ce qui dénote une politique d'investissement dynamique. Les investissements réalisés peuvent être pris en compte dans les tarifs de l'électricité.

AES table sur une diminution de 0,8%

Il y a dix jours, les entreprises électriques ont également communiqué leurs propres prévisions pour l'an prochain. Elles partaient aussi de l'hypothèse d'une légère baisse de 0,8% pour les ménages.

Selon l'Association des entreprises électriques suisses (AES), cette tendance s'explique notamment par les prix bas de l'énergie sur le marché international, les améliorations en matière d'efficacité énergétique en Suisse et la réduction du taux d'intérêt des capitaux investis pour la rémunération des réseaux.

ATS