CHU DE CHE / JE SUIS D'ICI / ICH BIN VON HIER !

vendredi 9 septembre 2016

Les touristes moyen-orientaux sont toujours plus nombreux à venir en vacances en Suisse


Les touristes moyen-orientaux sont toujours plus nombreux à venir en vacances en Suisse. Ni la potentielle interdiction de la burqa ni le franc fort ne freinent ces voyageurs.

Le lancement de l’initiative populaire fédérale pour interdire de se dissimuler le visage, la crise du pétrole ou encore le franc fort n’ont – et n’auront probablement pas – d’incidence sur l’amour que portent les voyageurs du Golfe à la Suisse. En effet, les nuitées de l’hôtellerie des touristes moyen-orientaux sont en croissance constante depuis 2000.

L’an dernier, elles ont crû de 20,6% (929 799 nuitées, soit 4,7% du total des touristes étrangers en Suisse) et pour la première fois 2016 devrait enregistrer un volume de nuitées dépassant le million. La longueur du séjour a toutefois diminué avec une moyenne d’environ 2,8 jours contre 4,6 jours en 2000.

Seule la période du Ramadan freine ces ressortissants à se déplacer à l’étranger. «Pour l’instant, l’exemple du Tessin, qui a interdit le voile intégral et qui ne semble pas enregistrer de grande baisse de fréquentation des voyageurs du Golfe, montre que la question ne touche qu’une petite minorité de ces voyageurs», indique Véronique Kanel, porte-parole de Suisse Tourisme.

Quant aux questions sécuritaires, les attentats perpétrés ces derniers mois dans différentes régions d’Europe n’ont pas plus d’influence sur la clientèle du Golfe, contrairement, par exemple, aux voyageurs chinois. «Quand ils viennent en Suisse, les touristes du Golfe restent en Suisse. Ce n’est pas le cas de la majorité de nos hôtes chinois, qui voyagent en groupe et visitent plusieurs pays au cours d’un même séjour. Ainsi, ceux qui ont annulé leur voyage sur le Vieux-Continent pour des raisons de sécurité ne se sont pas rendus en Suisse non plus», explique Véronique Kanel.

Quant aux dépenses des ressortissants du Golfe, avec 430 fr. par personne et par jour (169 fr. pour les autres touristes), elles sont les plus élevées en Suisse. Sur la base de ce montant et du nombre de nuitées recensées en 2015, le chiffre d’affaires généré en Suisse (dépenses personnelles et hébergement hôtelier) se monte à près de 4 milliards de francs, indique Suisse Tourisme. Les résidents du Golfe séjournent majoritairement dans les hôtels quatre ou cinq étoiles.

Surtout à Genève

Genève tient le haut de la corde en termes de nuitées. Plusieurs raisons à cela: la ville a accueilli de nombreuses familles royales depuis longtemps et, dorénavant, plusieurs établissements hôteliers disposent d’employés parlant arabe, proposent de la cuisine halal et des corans dans les chambres. La ville du bout du lac a ainsi comptabilisé 247 745 nuitées en 2015, soit 25,4 % des touristes moyen-orientaux en Suisse. Quant à ces derniers, ils représentent 7,3% du total des visiteurs étrangers à Genève. Ils apprécient toutefois de plus en plus l’Oberland bernois, Zurich, la Riviera vaudoise et Lucerne.

A noter cependant que la baisse de la livre sterling a également rendu Londres très attractive pour de nombreux touristes, dont ceux provenant du Golfe.