JE SUIS D'ICI !

lundi 17 octobre 2016

Gestion des conflits: Fribourg donne l'exemple


L'ordonnance sur le harcèlement et les difficultés relationnelles (OHarc) 
est entrée en vigueur le 1er juillet à Fribourg.


L'Etat de Fribourg, principal employeur du canton, veut donner l'exemple aux entreprises en matière de gestion des conflits au travail. Il a mis en place un dispositif pour prévenir les situations de harcèlement psychologique ou sexuel, ou de difficultés relationnelles importantes.

L'ordonnance sur le harcèlement et les difficultés relationnelles (OHarc) est entrée en vigueur le 1er juillet. Objectif du dispositif présenté lundi à la presse: des situations de souffrance moins nombreuses, moins graves, et qui durent moins longtemps.

Une commission paritaire, présidée par une experte indépendante, est chargée de superviser l'ensemble. Elle est composée de trois représentants des employés et autant de l'employeur.

Quatre avocats

Un collaborateur en difficulté peut s'adresser de manière informelle à l'Espace santé-social, une équipe pluridisciplinaire de cinq personnes. Celui-ci peut lui proposer de demander une médiation et de consulter un avocat pour un conseil juridique.

Quatre avocats-conseils externes ont été nommés à cet effet. Si cette procédure n'aboutit pas à une solution, la personne concernée peut demander l'ouverture d'une procédure formelle (dépôt de plainte).

En 2015, l'Espace santé-social a reçu 382 collaborateurs. Parmi les problématiques exprimées, les difficultés relationnelles et le harcèlement constituaient 29% des cas. Le reste touchait notamment des questions sanitaires, financières ou familiales.

ATS