JE SUIS D'ICI !

vendredi 24 mars 2017

Le blues des restaurateurs du quartier de l'Auge


Les temps sont durs pour les restaurants du quartier de l'Auge


En quatre mois, quatre locataires d’établissements du quartier de la Basse-Ville ont jeté l’éponge. La faute notamment aux nombreux travaux qui n'en finissent plus dans la zone.

«Il n’y a parfois plus aucun client les midis. Trop c’est trop, je perds de l’argent depuis cinq ans à cause d’un loyer surévalué et des interminables travaux de la ville. L’année passée, ils ont duré d’août à décembre. Le quartier de l’Auge est fini pour moi», désespère Christophe Taille, chef du restaurant La Cigogne qu’il remet au 31 mars.

Le restaurateur n’est pas seul dans ce cas. Le Soleil Blanc et le café Chez Otti viennent de changer de mains. Quant au restaurant des Trois Rois, le chef à sa tête depuis dix ans a rendu son tablier en novembre dernier. Et d’autres ont bien failli abandonner parmi les huit établissements de cette partie inférieure du quartier.