CHU DE CHE / JE SUIS D'ICI / ICH BIN VON HIER !

jeudi 30 mars 2017

Les élèves français parmi les plus indisciplinés du monde


Il est moins connu mais tout aussi intéressant. Les élèves qui passent les épreuves du classement international PISA répondent aussi à un questionnaire sur leur expérience scolaire.

Les quelques 6.000 élèves qui sont sollicités en France doivent ainsi répondre à une série de questions sur le climat des cours par des indicatifs de fréquences («à chaque cours», «dans la plupart des cours», «dans quelques cours», «jamais ou presque jamais») qui permet de jauger les conditions dans lesquelles les cours se déroulent. L'étude a par exemple cherché à savoir à quelle fréquence les élèves n'étaient pas attentifs à ce que disait leur professeur, combien de fois il y avait du bruit et du désordre, quand ils ne pouvaient pas travailler, ou les fois où ils commençaient à travailler longtemps après le début du cours.

A partir de ces indices, PISA arrive à conclure pour chaque pays si les élèves sont disciplinés ou non. Logiquement, plus les réponses s'approchent du «à chaque cours», plus le pays concerné est bas dans le classement. Une note récemment publiée par la Fédération des Conseils de Parents d'Elèves (FCPE) relève que selon PISA 2015, les professeurs de l'Hexagone ont manifestement beaucoup de mal à faire cours et que la discipline est lâche par rapport à d'autres pays.

La France avant-dernière du classement PISA

En 2015, la France était l'un des pays où l'indiscipline en classe était la plus présente sur les soixante-douze pays participant à PISA. Seule la Tunisie se trouvait derrière. En utilisant un indice dit «OCDE», dont la moyenne serait de 0, l'Hexagone a vu son score chuter en un peu plus d'une décennie : en 2003, il était de -0,13 en 2003,  pour passer à -0,20 en 2009 et finalement atteindre en 2012, -0,29. Seul satisfecit, on constate une légère hausse de la discipline en 2015 (-0,27).

En France, l'étude souligne par ailleurs un écart important entre les écoles favorisées et défavorisées. De la même façon, les établissements privés semblent relativement épargnés par rapport à la moyenne. Alors où faut-il se rendre pour bénéficier d'une éducation faite dans l'ordre et le calme ? Selon les résultats, c'est au Japon que les enseignants ont le moins de mal à faire cours, puisque le pays arrive premier du classement.