CHU DE CHE / JE SUIS D'ICI / ICH BIN VON HIER !

lundi 24 avril 2017

François Hollande appelle à voter "Emmanuel Hollande"


Le bal des faux-culs


Il n'avait pas pris la parole avec un propos aussi clair depuis le début de la campagne. Au lendemain du premier tour de l'élection présidentielle, François Hollande s'est exprimé depuis l'Elysée ce lundi 24 avril.

Il a rendu hommage aux Français qui se sont rendus en masse aux urnes ce dimanche 23 avril. Mais il a surtout fait part de son choix en vue du second tour qui opposera son ancien ministre à Marine Le Pen.

"La présence de l'extrême droite fait courir un risque pour notre pays. Face à un tel risque, il n'est pas possible de se taire ou de se réfugier dans l'indifférence. Pour ma part, je voterai Emmanuel Macron", a dit le président de la République. Il a également remercié toutes les formations politiques qui ont soutenu le candidat d'En Marche!

François Hollande, qui avait appelé Emmanuel Macron dès dimanche soir, a justifié son choix par cette phrase: "Il est celui qui défend les valeurs qui permettent le rassemblement des Français." Le chef de l'Etat a également évoqué "l'histoire, les méthodes et les conséquences qu'auraient pour le pays la mise en oeuvre du programme" du Front national.

Macron le remercie, le FN se réjouit

Le favori du second a aussitôt salué le chef de l'Etat, évoquant "les valeurs de la France".

Mais le Front national n'était pas mécontent de ce soutien. Et Florian Philippot n'a même pas essayé de caché sa joie. "Macron est le candidat de l'Elysée, c'est maintenant officiel. Vous savez maintenant ce qu'il vous reste à faire. Macron c'est le candidat d'Hollande, Marine la candidate du peuple", a déclaré le vice-président.

Même son de cloche chez David Rachline, le directeur de campagne de Marine Le Pen.

Le coup de fil de Hollande à Macron

Dimanche 23 avril, Emmanuel Macron et Marine Le Pen sont arrivés en tête du premier tour de l'élection présidentielle avec respectivement 23,8% et 22% des voix. François Hollande, lui, à l'instar de millions de Français, était devant sa télévision à L'Elysée lorsque les résultats sont tombés sur TF1.

Et sa réaction ne s'est pas fait attendre: "Le président, dès qu'il a eu les premières estimations solides, vers 20h15, a appelé Emmanuel Macron pour le féliciter pour sa qualification pour le deuxième tour de l'élection présidentielle", a annoncé l'Elysée à l'AFP.

Un geste assez lourd de sens lorsque l'on sait que le candidat d'En Marche est passé largement en tête de l'élection à Tulle, fief de François Hollande. A 30,8% des voix, il a dépassé de loin les 9,07% du candidat PS, Benoît Hamon.

François Hollande ne va pas laisser longtemps planer le doute, aussi infime soit-il. "Vous imaginez bien son choix entre un de ses anciens ministres qui a travaillé avec lui et la représentante de l'extrême droite", a insisté auprès de l'AFP un proche du chef de l'Etat, qui constate qu'Emmanuel Macron "est en situation de remporter l'élection présidentielle", ayant su, selon lui, "proposer une offre renouvelée qui a permis de rassembler".

Ces dernières semaines, François Hollande s'était abstenu de soutenir ouvertement l'ancien secrétaire général adjoint de l'Elysée et ministre de l'Economie, soucieux de ne pas donner du grain à moudre au candidat de la droite François Fillon, qui faisait d'"Emmanuel Hollande" l'une de ses cibles de prédilection.



Claire Tervé