CHU DE CHE / JE SUIS D'ICI / ICH BIN VON HIER !

jeudi 27 avril 2017

Les attractions touristiques du canton de Fribourg ont cartonné en 2016



Les dix lieux les plus fréquentés du canton ont été visités par 1,385 million de visiteurs l'an dernier. «C'est un signal positif, qui montre que ces lieux se réinventent», explique Pierre-Alain Morard, nouveau chef du tourisme cantonal.

Près de 6000 nuitées hôtelières de moins: la clientèle chinoise a nettement moins séjourné dans le canton l’an dernier. Dans le détail, la baisse s’élève à 37%, passant de 15 780 à 9940 nuitées, présente le rapport d’activité de l’Union fribourgeoise du tourisme (UFT), qui tenait ses assises annuelles hier à Morat. «C’est un contexte général. La crainte d’attentats terroristes diminue les voyages de groupes asiatiques en Europe et donc en Suisse. Deux régions du canton ont ressenti cet effet», commente Pierre-Alain Morard, nouveau directeur de l’UFT.

Le phénomène est la principale explication du recul du nombre total des nuitées hôtelières dans le canton en 2016, passé de 405 500 en 2015 à un peu plus de 400 000 l’an dernier. La baisse, la troisième consécutive après 2014 et 2015, s’élève à ­ – 1,3%. Elle est supérieure à la tendance nationale (–0,3%). «L’hôtellerie fribourgeoise se défend plutôt bien, juge Pierre-Alain Morard. Les villes de Fribourg, Morat et Bulle ont toutes augmenté leurs nuitées.» La clientèle suisse prédomine avec 63,4% de parts de marché, suivie des hôtes français (7,5%), allemands (7,2%) et italiens (3%).

La taxe de séjour augmente

Le recul est plus fort du côté de la parahôtellerie, avec 60 000 nuitées de moins qu’en 2015 (–4,5%, à 1,3 milllion). En cause: des résidences secondaires davantage utilisées par leurs propriétaires, l’absence de grands camps – organisés en 2015 – et des établissements collectifs parfois fermés ou transformés. Le manque de camps d’hiver et multisports organisés dans les Préalpes fribourgeoises péjore aussi les résultats des nuitées, relève le rapport de l’UFT.

Enfin, 2016 a été marquée par l’augmentation de la taxe cantonale de séjour. Elle a ainsi rapporté 2,1 millions, contre 1,3 million en 2015. Cette nouvelle manne reste destinée à couvrir les prestations offertes aux hôtes. «Nous pouvons désormais non seulement améliorer le financement des tâches destinées aux hôtes, mais également injecter de nouveaux moyens dans la promotion de notre région», note Pierre-Alain Morard. L’UFT est financée à parts presque égales par le canton et la taxe cantonale de séjour, l’Etat lui octroyant un montant annuel de 1,95 million.

Top 17 des attractions du canton de Fribourg 2016 du 1er au dernier


















Les dix lieux les plus fréquentés du canton ont été visités par 1,385 million de visiteurs en 2016. «C'est un signal positif, qui montre que ces lieux se réinventent», explique Pierre-Alain Morard, nouveau chef du tourisme cantonal.