JE SUIS D'ICI !

samedi 17 juin 2017

Pourquoi le «benjamin» désigne-t-il le plus jeune ?


Ce terme a une origine biblique
[© Catherine Delahaye/SIPA]


Dans une fratrie, le plus jeune des enfants est aujour­d’hui appelé le «benjamin». Un usage apparu dans la langue française au cours du XVIIIe siècle, mais qui a une origine bien plus ancienne. 

Elle provient en effet de la Bible, et plus précisément de l’histoire de Jacob. Dans la Genèse, ce patriarche (selon les chrétiens) et prophète (pour les musulmans) était le père d’une famille nombreuse : il avait eu treize enfants, avec quatre femmes différentes. 

Or, le dernier-né de ces descendants était appelé Benjamin. En référence à ce personnage, qui a ensuite dirigé l’une des douze tribus d’Israël, selon le récit biblique, ce prénom est devenu un nom commun, afin de désigner le petit dernier d’une famille. 

Par extension, il a aussi fini par caractériser la personne la plus jeune d’un groupe.