JE SUIS D'ICI !

vendredi 14 juillet 2017

Des braconniers profitent des inondations pour traquer le rhinocéros à corne


Pendant la mousson, les braconniers piègent les rhinocéros sur des ilots épargnés par les eaux pour les abattre plus facilement. [Biju BORO / AFP]


Une espèce rare de rhinocéros à corne est actuellement menacée par la mousson en Inde.

Mais le véritable danger ne vient pas de la montée des eaux. Comme souvent, ces animaux sont traqués par les braconniers pour la corne qu’ils arborent sur la tête. Pendant la saison des pluies, ces chasseurs entendent profiter des inondations, qui ont envahi environ 80% du parc national de Kaziranga, dans l’Etat d’Assam, pour piéger les rhinocéros sur des ilots épargnés par les eaux. Sans issues pour s’enfuir, les animaux sont ainsi voués à une mort certaine.

Ce n’est pas la première fois que les braconniers utilisent cette technique de chasse. Pour les contrer, la ministre de la faune de l’Etat d’Assam, Pramila Rani Brahma, a d’ailleurs fait l’acquisition de bateaux à moteurs afin de pourchasser ceux qui sévissent pendant les inondations, révèle CNN. Un groupe de cent cinquante policiers armés, des villageois et autres volontaires apportent également leur aide aux équipes du parc dès que les pluies diluviennes commencent à tomber.

Cette année, trois bébés et un adulte rhinocéros ont été tués. Un chiffre en baisse, car en 2016, vingt-et-un rhinocéros avaient trouvé la mort. Ces pertes étaient considérables, car selon le dernier recensement de l'Union Internationale de Conservation de la Nature (IUCN), il ne restait que 3.300 individus de cette espèce en 2013.

Le parc animalier indien a contribué à sauver le rhinocéros à corne de l’extinction pendant ces vingt dernières années. L'espèce est actuellement considérée comme «vulnérable» par l’IUCN, la catégorie qui précède le statut «menacé».