JE SUIS D'ICI !

vendredi 21 juillet 2017

Un « Tanguy » sur deux loge gratuitement chez papa-maman


Faire des économies n’est pas la seule raison qui pousse les Tanguy à rester chez papa-maman


Quand les jeunes adultes, leur formation une fois terminée, continuent à loger chez papa-maman pendant plusieurs années, les raisons sont avant tout financières. En effet, près de la moitié d’entre eux n’a rien à débourser chez papa-maman – tels sont les résultats d’une enquête Comparis. Nos conseils vous donnent des pistes pour que la cohabitation entre enfants adultes et parents se passe bien.

Rien d’étonnant à ce qu’un nombre important de jeunes adultes continue à vivre chez les parents quand on sait que cela est « tous frais payés » pour près de la moitié d’entre eux. Pour un homme sur trois, l’une des raisons principales tient aussi au fait de ne pas avoir à s’occuper des tâches ménagères.

Les Tanguy – venus pour rester ?

L’enquête représentative de comparis.ch montre que près d’un quart des 20-29 ans habitent encore chez leurs parents. Cela s'explique aussi par le fait que cette cohabitation ne dérange pas les parents et que les conflits qui pousseraient les jeunes gens à chercher leur indépendance sont quasi inexistants. La raison principale en faveur du « chez papa-maman » tient aux coûts élevés d’un appartement – ou d’une colocation à proximité de l’uni. Des sommes que les personnes interrogées ne peuvent ou ne veulent pas dépenser. Ils préfèrent plutôt profiter du pack « service complet  » qu’ils trouvent à la maison.

Quelques conseils pour la cohabitation entre parents et enfants adultes

Pas cher et sympa, voilà comment résumer le « chez papa-maman ». Mais même si la cohabitation se passe plutôt bien d’une manière générale, suivre ces quelques conseils peut avoir des effets bénéfiques – pour les uns comme pour les autres.

Conseils aux parents de Tanguy

Le conseil le plus fréquemment donné par les experts est le suivant : exigez une rétribution pour l’hébergement et la nourriture. Même si vous pouvez vous permettre de prendre le tanguy en charge.

Car cela aide le jeune adulte à s’habituer aux charges de la vie courante. Des propositions en ce qui concerne les frais de pension sont disponibles auprès de l’organisation Budget-conseil Suisse
Fixez les règles du jeu de la cohabitation, notamment pour ce qui est des tâches ménagères. Là aussi, l’objectif est d’éduquer les jeunes adultes pour en faire des personnes responsables. Et c’est aussi une question de respect.

Tout ne fonctionnera pas toujours bien. En cas de conflit : parlez d’égal à égal. D’une manière générale, la relation doit plutôt évoluer vers une colocation que rester dans l’ancienne configuration parent-enfant.

Conseils aux Tanguy

Continuer à habiter chez ses parents est une option avantageuse et confortable – alors pourquoi ne pas essayer ? Si les jeunes adultes veulent être considérés comme des membres du foyer à part entière – et non comme des Tanguy qui ne font que profiter des avantages qu’offre la solution – à eux de s’impliquer. Oui, mais comment ?

Une participation aux frais dans une colocation avec les parents est tout simplement légitime. D’autant que cela est tout à fait autorisé car l’obligation d’aide prend fin dès que les « enfants » ont achevé leur formation initiale. Contribuez alors de manière adéquate, en fonction de vos possibilités, aux frais d’hébergement et de nourriture ainsi qu’aux tâches ménagères.

Avec vos parents, définissez quelques règles pour organiser votre cohabitation. Celles-ci peuvent porter sur votre façon de vous impliquer quant aux tâches ménagères, concerner les invitations faites à des amis ou les périodes de calme.

Certains parents ne s’habituent que lentement à l’idée que leur enfant adulte mène sa propre vie et qu’il ne doit et ne veut plus rendre des comptes pour tout. Soyez ouvert au dialogue et montrez – en participant financièrement et en remplissant vos obligations – que vous assumez vos responsabilités et que l’on peut donc vous faire confiance.

L’appel du large – ou du chez-soi

Mais le moment viendra où, un beau jour, on souhaitera avoir ses quatre murs bien à soi et voler de ses propres ailes. Les portails en ligne sont bien souvent la première adresse pour trouver un logement adapté.