CHU DE CHE / JE SUIS D'ICI / ICH BIN VON HIER !

vendredi 7 juillet 2017

Une MST devenue intraitable se propage




L'annonce fait froid dans le dos. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a émis une alerte ce vendredi, selon laquelle une maladie sexuellement transmissible (MST), la Gonorrhée, serait en passe de devenir intraitable et se répandrait à toute vitesse.

La situation a été qualifiée de «très sérieuse» par l'organisation. Les experts de l'OMS ont découvert que la bactérie à l'origine de la maladie était capable de s'adapter de plus en plus vite pour résister aux antibiotiques, et que cela n'était plus qu'une «question de temps» avant que ceux utilisés actuellement en dernier ressort ne soient plus efficaces.

La gonorrhée, également appelée blennorragie et «chaude-pisse», touche environ 78 millions de personnes chaque année à travers le monde. Elle peut affecter les organes génitaux, mais aussi le rectum, la gorge et les yeux. Elle se propage d'autant plus facilement qu'elle n'est pas toujours détectée chez les femmes, en l'absence de symptômes apparents. Chez les hommes en revanche, elle peut provoquer une sensation de brûlure, voire provoquer un écoulement de pus. A terme, cela peut entraîner des maladies inflamatoires et l'infertilité.

L'un des spécialistes de l'OMS a expliqué avoir déja étudié trois patients, dont un en France, présentant des gonorrhées totalement résistantes à tout traitement. Des cas similaires ont déja été signalés dans une cinquantaine de pays. Et les experts estiment que cela ne pourrait être que «la partie émergée de l'iceberg».