CHU DE CHE / JE SUIS D'ICI / ICH BIN VON HIER !

mercredi 2 août 2017

60% des Suisses soutiennent l'idée du partage des tâches entre parents


L'idée de l'homme au foyer ne séduit que 1% des femmes alémaniques, tandis qu'un mi-temps masculin est favorisé par 11% des sondés


Lorsqu'un couple a des enfants, la plupart des pères continuent à travailler à 100% alors que les mères optent souvent pour un temps partiel, ou cessent simplement le travail. Ce mode de vie convient-il aux Suisses ? Un sondage de «20 Minuten» tente d'y répondre.

Répartition du travail

61% des hommes et 67% des femmes veulent un schéma dans lequel les deux membres du couple travaillent et s'occupent de la maisonnée de façon égale. Pendant ce temps, 29% des sondés déclarent au contraire que le rôle des femmes dans la société est celui d'une mère et d'une femme au foyer. Cet avis est partagé par des hommes et des femmes, et augmente avec l'âge et le niveau d'étude. Seul 1% des personnes interrogées soutient un modèle où la femme rapporte davantage d'argent que l'homme.

La carrière chez les femmes

Pour 66% des hommes et des femmes, la carrière est importante, voire très importante dans la vie. Cependant, 56% des femmes précisent vouloir travailler à 50% ou moins après être devenues mères. 17% favorise plutôt un taux de 50 à 80%, réponse préférée particulièrement par les diplômées. Seules 3% parlent d'un temps plein.

Parmi les femmes interrogées, la majorité souhaite que l'homme continue à travailler au moins à 50%. Seules 11% aimeraient qu'il passe au-dessous du mi-temps, et seules 1% souhaiteraient un homme au foyer. 31% ne s'en soucient pas vraiment.

La carrière selon les hommes

Chez les hommes, la volonté de limiter leur propre temps de travail existe, mais elle est moins forte que chez les femmes. 30% d'entre eux souhaitent rester à 100%, mais 46% veulent au maximum un emploi à 80%.

Concernant le travail des femmes, les Suisses ont de la peine à voir la mère de leurs enfants travailler à 80% ou plus. Plus de deux tiers d'entre eux souhaiteraient la voir passer à 50% ou moins. Ils sont 8% à vouloir une femme et mère employée à temps plein.

La famille

Fonder une famille est un but important pour les deux genres interrogés en Suisse. Néanmoins, la garde des enfants ainsi que le ménage restent une préoccupation majoritairement féminine. Un tiers des répondant cite la femme comme responsable principale du foyer, alors que seuls 3% mentionnent l'homme.

Rôle de l'entreprise

Ces différences entre les genres au niveau du travail et de la gestion du foyer sont souvent imputées à la société par les répondants au sondage. Ainsi, 24% des personnes interrogées pensent que les entreprises offrent trop peu d'emplois à temps partiels pour les postes de cadres. 17% pensent que les femmes préfèrent la gestion de la famille à une carrière, et 11% que les hommes sont plus ambitieux professionnellement que les femmes.

Le sondage 

6889 personnes ont répondu à l'enquête menée en Suisse alémanique par «20 Minuten». Les réponses de 4121 hommes et 2768 femmes ont été pondérées par deux politologues selon des variables géographiques et socio-démographiques dans le but de correspondre à la structure de la population suisse.