JE SUIS D'ICI !

mercredi 9 août 2017

Le saumon devient le premier animal OGM vendu en magasin


L'entreprise américaine AquaBounty Technologies a annoncé ce mercredi avoir vendu plus de cinq tonnes de filets de saumon génétiquement modifiés, à des clients au Canada. Ces derniers n'ont pas été nommés.

Le saumon devient ainsi le premier animal génétiquement modifié destiné à la consommation. «La vente et les discussions avec les acheteurs potentiels ont clairement démontré que les clients voulaient notre poisson, et nous avons l'intention d'accroître notre capacité de production afin de répondre à la demande», a déclaré le chef exécutif d'AquaBounty, Ronald Stotish.

Le saumon OGM avait été approuvé en 2015 par la Food and Drug Administration américaine. Mais dans la foulée, cette dernière émettait une interdiction sur l'importation et la vente, avant que des critères précis pour ce qui concerne les labels destinés à informer les consommateurs, soient établis.

Les saumons développés par AquaBounty sont des saumons de l'Atlantique auxquels ont été ajoutés des gènes régulant la croissance issus du saumon royal, ce qui lui permet de grandir plus vite. Les saumons ainsi obtenus atteignent ainsi l'âge adulte en seulement dix-huit mois, au lieu de trente. Le tout en consommant 20 à 25% de nourriture de moins.

«Cobayes sans le savoir»

L'ONG «vigilence OGM», basée à Montréal, a dénoncé l'introduction de cette viande de poisson sur le marché. «C'est une première mondiale ... Le premier animal génétiquement modifié est sur le marché, et les consommateurs au Québec et au Canada vont devenir les premiers cobayes sans le savoir. En l'absence de labels il n'existe pas d'informations permettant de faire un choix».

Au dela des conséquences possibles sur la santé des consommateurs, il existe aussi des craintes concernant la possibilité que les animaux génétiquement modifiés ne contaminent les autres. AquaBounty affirme que ses saumons sont stériles, et que ce risque est exclu.