Chu de che / Je suis d'ici / Sono di qui / Ich bin von hier !

mercredi 27 septembre 2017

Un mignon rongeur sur les cartes postales et dans les assiettes



Longévité: 15-18 ans en captivité
Poids: 3-8kg, selon la période de l'année
Longueur: 42-54cm, plus la queue de 13-20cm
Nourriture: racines, feuilles, fleurs, herbes, graminées
Habitat:  à flanc de montagne à des altitudes de 800- 3’200m
Protection: l’espèce est peu menacée



Leurs visages grassouillets ornent les cartes postales et des pommades sont tirées de leur graisse. En Suisse, la marmotte est à la fois mascotte, coffre à médicaments et gibier. 

Membre de la famille des écureuils, les marmottes des Alpes ont des pattes puissantes et des griffes fortes leur permettant de creuser leur terrier dans les régions montagneuses. Elles vivent en groupe et les nouveaux nés restent avec leurs géniteurs jusqu' à ce qu'ils soient prêts à se reproduire vers l'âge de trois ans. Les marmottes doublent de poids avant l'hibernation, qui dure du début octobre à la mi-avril.

Outre ses populations de marmottes sauvages dans les Alpes et le Jura, la Suisse compte un certain nombre de marmottes captives que l'on peut observer dans les parcs situés à proximité des gares ferroviaires de montagne.

Avant de les apercevoir, les randonneurs ont de grandes chances de les entendre. Ces rongeurs vigilants sifflent bruyamment pour avertir du danger potentiel. Un long sifflet signifie un prédateur aérien, comme un aigle. Une série de sifflets courts indique la présence de prédateurs terrestres, comme les renards.

Une exposition en cours au Musée national suisse désigne la marmotte comme l'un des quatre animaux les plus emblématiques de Suisse. Elle documente notamment le cas d'une marmotte gardée comme animal de compagnie et présente également des exemples de médicaments à base de graisse de marmotte. Généralement vendus dans les pharmacies suisses, ces onguents sont utilisés pour soulager la douleur, l'enflure et les éruptions cutanées.

Saison de la chasse

Les marmottes apparaissent également dans les menus des restaurants. En effet, durant les mois de septembre et d'octobre, les gardes-chasse tuent des milliers de marmottes pour contrôler leur population. C’est le cas à Zermatt, station touristique confrontée en ce moment à une surpopulation de marmottes. Les agriculteurs se plaignent qu'elles creusent trop de trous dans les pâturages, ce qui crée un danger pour les animaux d’élevage.

Selon le quotidien Blick, la marmotte a un goût de lapin et s'apprête très bien en ragoût. 

Susan Misicka
Julie Hunt