Chu de che / Je suis d'ici / Sono di qui / Ich bin von hier !

mardi 20 février 2018

La RTS épinglée pour ses partis pris sur «No Billag»



Trois réclamations ont visé la RTS avant la fin 2017 et deux depuis début 2018, précise lundi à l'ats la médiatrice de la RTS Raymonde Richter. Les trois premières reprochent à une émission de «Mise au point» de laisser entendre que le comité romand «No Billag» et son président Nicolas Jutzet veulent la mort de la SSR. Les deux autres critiquent le manque de réserve de journalistes de RTS radio.

Côté alémanique, les trois quarts des réclamations visent l'émission «Arena» du 2 février sur l'objet en votation le 4 mars. Une dizaine d'autres émissions sont aussi contestées, avec selon les cas d'une à trois réclamations, d'après l'ombudsman Roger Blum. Ce dernier explique le grand écart entre RTS et SRF par le fait que les Romands «ne sont pas aussi critiques envers la SSR» que les Alémaniques.

Les réclamations concernant l'émission «Arena» sont encore, pour la plupart, en cours de traitement. Plusieurs personnes se sont notamment plaintes de la partialité du modérateur, qui aurait très souvent interrompu les promoteurs de l'initiative «No Billag» et les aurait parfois empêchés de poser des questions à la ministre de la communication Doris Leuthard.

Selon Raymonde Richter et Roger Blum, d'autres réclamations pourraient encore tomber avant la votation. En Suisse alémanique, parce qu'elles sont très nombreuses, toutes ne pourront pas recevoir de réponses avant le 4 mars. Roger Blum a par ailleurs bel et bien noté des manquements pour deux ou trois émissions, pointant notamment des insuffisances au niveau des exigences d'impartialité dans des débats.

ATS