Chu de che / Je suis d'ici / Sono di qui / Ich bin von hier !

samedi 21 avril 2018

Sion 2026: des risques financiers qui inquiètent des députés fribourgeois




Si le Conseil d'Etat fribourgeois a décidé de s'engager à hauteur de 500'000 francs dans le projet de candidature de Sion 2026, des députés s'inquiètent des risques financiers.

Des députés fribourgeois s'inquiètent des risques financiers liés au soutien de la candidature de Sion pour les Jeux Olympiques 2026. Ils se demandent si le jeu en vaut la chandelle pour Fribourg, qui paye 500'000 francs. La patinoire Saint-Léonard accueillera en principe sept matchs de hockey.

Le canton de Fribourg accueillera-t-il des rencontres du tour final pour le titre, ou devra-t-il se contenter de quelques matchs de qualification, ont demandé deux députés. Aucun détail à cet égard dans la réponse du Conseil d'Etat publiée vendredi.

Et qui assumera les frais supplémentaires en cas de dépassement de la garantie de déficit de la Confédération? A ce stade, les mécanismes liés à un éventuel déficit ne sont pas encore définis, concède le gouvernement fribourgeois.

Trop tôt

Car c'est "un projet de longue haleine, qui se construit étape par étape", dit le Conseil d'Etat. Mais d'assurer que ces mécanismes seront élaborés ultérieurement dans la phase d'organisation proprement dite. Du reste, le CIO relève que le budget opérationnel des dernières éditions a été soit excédentaire, soit équilibré.

Le gouvernement réaffirme sa confiance quant aux retombées positives de la manifestation. Il espère des effets à court et moyen termes sur le plan touristique notamment, mais aussi à long terme via les "programmes d'héritage et de durabilité" qui sont prévus, en faveur du sport de masse et de la jeunesse, entre autres.

ATS