Chu de che / Je suis d'ici / Sono di qui / Ich bin von hier !

dimanche 1 juillet 2018

Surveillance 2.0 durant les examens au Collège du Sud


Pendant que les élèves du Collège du Sud planchent sur leurs copies, un surveillant détecte les ondes des appareils connectés


Wi-fi, Bluetooth, appareils connectés. Au Collège du Sud, à Bulle (FR), une surveillance rapprochée doit permettre d'éviter la triche aux examens de fin d'année, rapportait «La Gruyère» jeudi.

Pendant les épreuves écrites, un surveillant déambule ainsi dans les couloirs, ordinateur et téléphone à la main. Le but: capter les ondes à l'aide d'un logiciel. Les fautifs risquent la note de 1 et une exclusion complète aux examens. Jusqu'ici «plusieurs objets ont été détectés par triangulation», mais tous étaient rangés dans des sacs.

L'utilisation d'un brouilleur d'ondes avait également été étudiée, mais en Suisse il est illégal de se servir de cette technologie. L'établissement gruérien est aujourd'hui le seul du canton à utiliser ce système de surveillance, lancé il y a deux ans par le proviseur, Cédric Morin.

Dans le canton de Vaud, aucun dispositif de la sorte n'est en place, confirme François Modoux, porte-parole du Département de la formation. La règle en vigueur spécifie néanmoins que les appareils numériques doivent être laissés à l'extérieur des salles d'examen. A Genève, la pratique n'est pas non plus connue du Département de l'instruction publique.