Chu de che / Je suis d'ici / Sono di qui / Ich bin von hier !

samedi 13 octobre 2018

Les ânes de Santorin auront enfin droit à un peu de respect


Devant les demandes répétées des défenseurs des droits des animaux, le gouvernement grec a décidé d'interdire aux vacanciers de plus de 100 kilos de monter les ânes à Santorin


Les ânes de l'île grecque de Santorin peuvent enfin respirer, ils n'auront plus à porter sur leur dos des touristes trop lourds. Le ministère grec du Développement rural et de l'Alimentation a fini par écouter les défenseurs des droits des animaux. Ils affirmaient en effet que les équidés souffraient de blessures à la colonne vertébrale et de plaies ouvertes à force de supporter des poids trop conséquents.

Des photos montrant des ânes grimper péniblement les marches étroites de l'île touristique chargés de touristes obèses avaient provoqué des remous en juillet dernier. Après avoir reçu plusieurs plaintes, le ministère a pris toute une série de mesures pour favoriser le bien-être des animaux. Ainsi, ils n'auront plus à porter de charge supérieure à 100 kilos ou à un cinquième de leur poids, explique le «Daily Mail».

En plus de cet allègement, les ânes seront gardés à l'ombre pendant leurs pauses et seront mieux abreuvés. Les âniers sont priés d'écarter de leurs rangs les propriétaires maltraitants et de limiter «l'horaire de travail» des animaux. L'état de santé des bêtes devra par ailleurs être consciencieusement surveillé et du matériel de désinfection sera mis à disposition.