Chu de che / Je suis d'ici / Sono di qui / Ich bin von hier !

mardi 27 novembre 2018

Le canton de Fribourg doit faire davantage pour Bluefactory


Le nouveau président de Bluefactory veut dynamiser le quartier dédié à l'innovation à Fribourg (archives). © KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT


Le président de Bluefactory, Jacques Boschung, estime que le canton de Fribourg doit davantage investir pour la compétitivité de son économie. Depuis son arrivée, il a clarifié la mission de la société de Fribourg active dans l'innovation et simplifié sa gouvernance.

"Avec le conseil d'administration, nous avons élaboré une nouvelle vision qui table sur l'idée que Bluefactory est un quartier prédestiné à l'émergence du citoyen du futur, au niveau du logement, de la mobilité, de l'économie, de la santé et de la nutrition", explique celui qui est en place depuis fin juin dans une interview parue mardi dans La Liberté.

"Il faut y ajouter une composante culturelle qui s'est fortement développée depuis un an", précise Jacques Boschung, qui entrera début 2019 à la direction générale des CFF comme responsable des infrastructures. Le président de Bluefactory rappelle les atouts du site, même si ce dernier présente toujours des allures de terrain vague, plus de sept ans après la fermeture de la brasserie Cardinal.

Jacques Boschung attend davantage du canton de Fribourg. "Il est important que l'exemple vienne d'en haut. De mon point de vue, le canton doit faire plus pour la compétitivité de son économie". Selon lui, investir de l'argent dans un parc d'innovation avec des partenariats d'entreprises est la meilleure chose que puisse faire une collectivité publique.

Bluefactory Fribourg-Freiburg (BFF) est une société détenue à parts égales par la ville de Fribourg et le canton de Fribourg, qui emploie pour l'heure quelque 250 personnes. Son objectif consiste à développer un quartier dédié à l'innovation sur le site de l'ancienne brasserie Cardinal, symbole industrielle du chef-lieu fribourgeois des décennies durant.

ATS