Chu de che / Je suis d'ici / Sono di qui / Ich bin von hier !

dimanche 2 décembre 2018

30'000 personnes sont venues à la rencontre de St-Nicolas et Babalou


Le saint patron de la ville était accompagné de son inséparable âne Babalou, de sa troupe, ainsi que de quelque 200 musiciens et chanteurs du chœur St-Michel, du chœur des Marmousets et de celui des Enchanteurs, des fifres et de la fanfare du collège St-Michel



Près de 30'000 personnes ont suivi samedi le défilé de Saint-Nicolas du Collège St-Michel à la Cathédrale St-Nicolas. Les organisateurs tirent un bilan intermédiaire «positif et enthousiasmant» des deux premières journées de fête.

Le saint patron de la ville était accompagné de son inséparable âne Babalou, de sa troupe, ainsi que de quelque 200 musiciens et chanteurs du choeur St-Michel, du choeur des Marmousets et de celui des Enchanteurs, des fifres et de la fanfare du collège St-Michel, précisent les organisateurs dans un communiqué publié samedi soir.

Le Marché des artisans a bénéficié d'une grande affluence. Les 56 stands d'artisanat de tous genres ainsi que de nombreuses activités (grimage, contes, fabrication de lanternes, tours à dos d'âne, etc.) prévues pour les enfants ont séduit le plus grand nombre, ajoutent les organisateurs.

La soupe de chalet, la brioche hot crosse, le vin chaud et les gâteaux ont attiré leur lot de gastronomes. "L'Igloo" des anciens élèves a permis "de riches échanges en souvenirs joyeux". Dans le quartier du Bourg, le Grand marché de la Saint-Nicolas a rassemblé près de 130 stands, tenus en majorité par des associations de la ville.

Spectacles de marionnettes

Nouveauté de cette année, un théâtre de marionnettes retraçait l'histoire du saint. Les cinq représentations ont attiré de nombreux spectateurs, petits et grands. Ce spectacle est l'oeuvre d'élèves du Collège St-Michel. Franc succès aussi pour le parcours ludique - "Le Jardin de Saint Nicolas" - installé dans jardin du collège.

Les églises des Cordeliers et de St-Michel ont fait salle comble à l'occasion des Rendez-vous musicaux. Cet événement musical a réuni cette année 28 choeurs. Attirant quelque 6000 personnes, les 28 mini-concerts ont fait découvrir ou redécouvrir les cultures chorales et musicales traditionnelles, propres au canton de Fribourg.

Vendredi soir, à la tombée de la nuit, près de 300 personnes s'étaient déjà réunies à l'église du Collège St-Michel à l'occasion de l'ouverture officielle des festivités.

Les festivités se poursuivent dimanche avec plus d'une vingtaine d'activités déclinées sur le thème du voyage.

L'histoire de Saint-Nicolas continue à passionner les Fribourgeois

L'histoire du saint patron de Fribourg continue à passionner. Le conte "Saint Nicolas, ma belle histoire" de Jean-Yves Piffard a gagné le concours des éditions Plumes d'aujourd'hui, qui récompense les nouveaux talents fribourgeois.

Il était une fois, en Anatolie, un âne nommé Polka. C’est lui que Saint-Nicolas choisit cette année-là pour le porter à travers la ville de Fribourg. C'est ainsi que commence le récit de Jean-Yves Piffard, qui a écrit son livre tout près de la cathédrale.

"Chaque année, je vois Saint-Nicolas qui passe au-dessus de la foule et, en-dessous, il y a l'âne. Je me suis demandé comment cet âne arrivait à passer au milieu de la foule, quelle était son histoire, d'où il vient et qu'est-ce qu'il aurait à raconter s'il avait la parole", explique l'auteur à la RTS.

"Une bienveillance"

L’ouvrage est illustré par Julien Nicaud, un Fribourgeois de coeur imprégné par la Saint-Nicolas depuis son enfance.

"La magie de cette fête, c'était la lumière avant tout. C'était la nuit, la lune, le froid de l'hiver et les regards éclairés par des lumières chaudes. Tout le monde est dans la bonne humeur et, en même temps, il y a une bienveillance", confie l'illustrateur.

A l'origine de ce livre, un concours lancé par la Ville de Fribourg et une jeune maison d'édition, Plumes d'aujourd'hui, qui souhaitait révéler de nouveaux talents et combler un vide dans la littérature de jeunesse.

Deux ouvrages

"Une fois la fête passée, finalement, qu'est-ce qu'il reste? Nous avions vraiment envie que les Fribourgeois puissent avoir un livre entre les mains et continuent à raconter l'histoire de Saint-Nicolas et de son âne", explique l'éditrice Nathalie Jensen.

Les Fribourgeois auront même droit à deux livres sur leur saint patron, puisque trois participantes au concours ont publié leur récit, y ajoutant un volet pédagogique. L'ouvrage s'intitule "L'Ange fribourgeois et saint Nicolas".

"Rêver et s'instruire ne sont pas incompatibles. La vie du Saint-Nicolas de Myre est elle-même merveilleuse! C'est donc aussi sympa que les enfants puissent avoir accès à cet aspect du personnage", assure l'auteure Elodie Lebreton-Noblet.

Matthieu Fournier