Chu de che / Je suis d'ici / Sono di qui / Ich bin von hier !

mercredi 3 avril 2019

71,4% des prisonniers en Suisse, sont des étrangers




Le taux moyen de la population carcérale s'établit à 102,5 détenus pour 100'000 habitants au sein des 44 pays ayant participé à l'étude publiée par le Conseil de l'Europe ce mardi 2 avril 2019. En Suisse, il est de 81,4, en légère baisse par rapport à 2017 (82,7).

La Suisse est, avec 71,4%, le pays comptant le plus fort pourcentage de prisonniers étrangers. Elle est suivie par l'Autriche (54,7%), la Grèce (52,7%), la Catalogne (43,1%), Chypre (39,7%), l'Allemagne (38,1%), l'Italie (34%), et la Norvège (32,1%).

La Suisse figure également dans les premiers rangs en ce qui concerne le nombre de prisonniers en attente de procès. Avec 39,3%, elle vient juste après les Pays-Bas (41,8 %) et le Danemark (40,5%).

Elle figure par ailleurs au rang des pays présentant le taux de suicides le plus élevé. Après la France et l'Autriche notamment, elle se classe au 7e rang avec 10,1 suicides pour 10'000 détenus.

Quant à la durée d'emprisonnement - en moyenne de 8,2 mois en Europe -, elle est en Suisse parmi les plus basses, 1,6 mois.

«Grave» surpopulation carcérale dans huit pays européens

Huit pays ont signalé de graves problèmes de surpopulation dans leur administration pénitentiaire: la Macédoine du Nord (122,3), la Roumanie (120,5), la France (116,3), l'Italie (115,0), la République de Moldova (113,4), la Serbie (109,2), le Portugal (105,9) et la République tchèque (105,6). Quatre autres pays affichent une densité carcérale supérieure à 100 détenus pour 100 places: la Grèce (101,0), l'Autriche (100,7), la Slovénie (100,5) et le Danemark (100,5).

ATS