Chu de che / Je suis d'ici / Sono di qui / Ich bin von hier !

jeudi 18 avril 2019

Deux députés fribourgeois aimeraient que le canton se reconnecte aux lignes ferroviaires nocturnes


Les gares de Zurich et Bâle sont déjà reliées à quelques lignes de trains de nuit


Partir le soir pour se réveiller au petit matin dans une grande ville européenne comme Vienne, Berlin, Paris ou Barcelone, frais et dispo pour profiter de la journée: c'est le principe du voyage en train de nuit. Ce mode de transport a pourtant pratiquement disparu du Vieux Continent, au profit de l'avion notamment.

En lien avec les préoccupations climatiques actuelles, il est aujourd'hui question de le réhabiliter. Une motion a d'ailleurs été déposée au Grand Conseil bernois, le 6 mars, pour que l'opportunité de reconnecter la capitale suisse aux lignes qui existent encore, en particulier celles des Chemins de fer autrichiens, soit étudiée.

Or deux députés fribourgeois souhaitent que leur canton s'associe à ces réflexions. D'autant que la proximité géographique avec Berne pourrait être un atout. De plus, ils demandent au Conseil d'Etat fribourgeois de s'assurer que «les trains de nuit circulant sur la ligne dite du Plateau suisse s’arrêtent en gare de Fribourg».

Ce n'est pas un problème pour les TPF

Enfin, les deux élus souhaitent que les Transports publics fribourgeois (TPF) puissent vendre de telles prestations. «En ce qui nous concerne, ce ne serait pas un problème. Actuellement, nos sept points de vente sont déjà en mesure de vendre des billets internationaux, y compris pour des lignes sans connexion avec les nôtres. De plus, nous avons aussi des lignes de bus avec des départs jusque vers 2h du matin, le week-end, en partance de Fribourg. Nul doute que cette offre de trains de nuit serait intéressante pour la clientèle fribourgeoise. Reste à savoir si elle serait rentable», considère Stéphane Berney, porte-parole des TPF.

Pour rappel, une compagnie ferroviaire suédoise envisage d'augmenter son offre en trains de nuits, à l'horizon 2021, en direction des capitales européennes. Quant aux Chemins de fer autrichiens, ils veulent également ouvrir de nouvelles lignes en 2021, sans avoir encore annoncé de destinations.