Chu de che / Je suis d'ici / Sono di qui / Ich bin von hier !

samedi 11 mai 2019

Coca-Cola a dépensé des millions pour dissimuler les effets néfastes de sa boisson




Coca-Cola aurait versé des millions d’euros à des scientifiques et chercheurs pour que les effets nuisibles à la santé de la boisson soient passés sous silence.

Le géant américain, Coca-Cola, a de quoi rougir. Le quotidien Le Monde a révélé que la firme a dépensé des millions entre 2010 et 2016 pour faire croire que ses boissons sont sans danger. En France, plus de 8 millions d’euros auraient été versés pour orienter les recherches scientifiques. Coca-Cola est aussi propriétaire de Minute Maid, Fanta, Sprite et Finley entre autres. Ces boissons ont toutes un point commun : elles contiennent énormément de sucre. Pour rappel, une boisson Coca-Cola contient l’équivalent de 7 morceaux de sucre.

Le but de Coca-Cola en payant les scientifiques était de faire croire que l’alimentation n’avait pas un rôle important sur la hausse de cas d’obésité dans le monde. La firme souhaitait plutôt mettre en avant le manque d’activité physique comme étant le principal responsable.

Coca-Cola n’en est pas à son premier scandale cette année. Fin février 2019, Coca-Cola sponsorise la Roumanie, qui préside alors l’Union européenne. L’ONG a critiqué avec virulence cette décision : « Alors que la malbouffe et ses conséquences désastreuses sur la santé constituent un vrai sujet de société, il est tout à fait inadmissible que la présidence du Conseil de l’Union européenne soit sponsorisée par Coca-Cola. »

Début mars, une étude réalisée aux États-Unis met encore à mal la célèbre boisson. Cette étude montre que la consommation régulière de sodas provoque un risque énorme de décès précoce, surtout chez les femmes.

Le géant américain a rémunéré des professionnels de santé, des projets de recherches, évènements, colloques ou associations médicales et sportives pour qu’ils gardent le silence sur les effets du Coca-Cola sur la santé.

Bernard Waysfedls, un psychiatre spécialisé en nutrition, a avoué avoir reçu 4 000 euros en 2011 de la part de Coca-Cola pour une communication lors d’un colloque « sur les boissons des ados« . Il a expliqué au Monde que sa présentation a été « longuement travaillée et harmonisée avec les responsables de Coca-Cola« .

930.000 euros. C’est le montant exorbitant qu’a gagné CreaBio pour un « projet de recherche sur les édulcorants intenses ». Cette étude, publiée en 2018, affirme qu’il n’y a pas de différence entre l’eau et les boissons avec des « édulcorants basses calories » en matière d’effets sur « l’appétit, l’apport énergétique et les choix alimentaires ».

Le Monde précise que « la multinationale assure avoir mis un terme à ce type de collaboration après 2016 ».

 Jasmine Foygoo