Chu de che / Je suis d'ici / Sono di qui / Ich bin von hier !

samedi 11 mai 2019

La Méjon Friboua met le paquet pour la Fête des Vignerons



Fribourg a préparé un vaste programme pour marquer sa présence à Vevey, du 18 juillet au 11 août. Il y aura la Journée fribourgeoise, le 20 juillet, mais surtout un vaste site pouvant accueillir un restaurant et une foule d'activités.

La Fête des vignerons, c’est aussi une affaire fribourgeoise. Pour s’en convaincre, il suffit de regarder le programme concocté par l’Etat de Fribourg et ses partenaires. Pour se repérer, même pas besoin d’être un patoisant. La Méjon Friboua prendra ses quartiers dans le Jardin Doret, au bord de la Veveyse et du Lac Léman. Les visiteurs y découvriront le Paradi Tèrèchtre, ainsi que le Rèchtorant et le Lyobar.

Mais il n’y aura pas qu’à boire et à manger. De nombreux ensembles se produiront sur le site. L’étable tenue par Lé j’armayi sera aussi ouverte au public. Point d’orgue de cette présence fribourgeoise: la Journée cantonale du 20 juillet, qui prévoit des événements dans toute la Ville de Vevey.

Le budget de l'opération se monte à 1,2 million de francs, a dit le conseiller d'Etat et président du comité d'organisation Georges Godel. La moitié de l'enveloppe est supportée par l'Etat, qui assume aussi une garantie de déficit pour le restaurant. Le solde est partagé entre Fribourgissima Image Fribourg (250'000 francs) et des sponsors.

Jardin Doret

Le Jardin Doret occupera toujours la place centrale du dispositif. Où le patois sera bien présent: la Méjon Friboua réunira un Paradi Tèrèchtre, Lé j'armayi, un Lyo'Bar et un Rèchtoran. Ce dernier, sous la houlette de Terroir Fribourg, avec 2 millions de francs de budget, permettra de goûter les produits du canton, avec une capacité de 500 places.

Quant aux armaillis, dont on marquera les 200 ans de participation à la fête, ils proposeront une ferme, avec une étable de 40 vaches, un kiosque à musique et un lieu dédié à la fabrication du gruyère. Celui-ci traitera 700 à 800 litres de lait par jour, a précisé Denis Rohrbasser, président des Armaillis de la Fête des vignerons.

«Des armaillis considérés comme les ambassadeurs de la présence fribourgeoise», a rappelé Georges Godel. Le grand argentier cantonal s'est plu à relever que la journée officielle du canton, la Dzorna Friboua, le 20 juillet, le premier samedi de la fête, affiche déjà complet. «Preuve encore du lien particulier», a-t-il souligné.

Musique en verve

La musique aura la part belle trois semaines durant, reflétant une pratique cantonale toujours vivante, avec notamment un radeau sur le lac Léman, a détaillé Daniel Gagnaux-Morel. Sans oublier la marque de fabrique de Fribourg, à savoir le collectif de onze chanteurs qui entonnera le célèbre ranz des vaches au centre de l'arène de 20'000 places.

La conférence de presse organisée à l'Hôtel cantonal a attiré beaucoup de monde, avec les principaux acteurs de la présence fribourgeoise sur le Riviera vaudoise cet été. Il s'agit pour le canton d'une opération de grande envergure, fondée en particulier sur la proximité du district de la Veveyse avec Vevey.

ATS