Chu de che / Je suis d'ici / Sono di qui / Ich bin von hier !

samedi 4 mai 2019

Le jour où Orson Welles a fait croire aux Américains que La Guerre des mondes se passait en direct


Un canular épique qui a marqué l’histoire de la radio à jamais

Orson Welles © Wikimedia


Au cours de la soirée du 30 octobre 1938, la veille d’halloween, la CBS diffuse en direct un récit inspiré du roman de H.G Wells, « La Guerre des mondes« . Orson Welles et une troupe d’acteurs font revivre le célèbre roman de manière réaliste pendant plus de cinquante minutes. Welles se fait passer pour un présentateur de CBS interrompant le programme pour annoncer qu’une invasion de martiens est en cours.

La légende veut que ce canular a fait paniquer toute l’Amérique qui a vraiment cru que des extraterrestres débarquaient sur Terre. Mais ce canular a-t-il réellement pris une telle ampleur ?

« Une forme voûtée s’extrait de la fosse. Je parviens à distinguer un faible rayon de lumière sur un miroir. Qu’est-ce que c’est ? Un jet de flamme vient de jaillir du miroir et bondit droit vers les hommes qui s’avançaient ! Ils sont frappés de plein fouet ! Oh mon Dieu, ils viennent de prendre feu !”
Il y a 80 ans, le soir du canular, Orson Welles était âgé de seulement 23 ans et racontait avec un réalisme extraordinaire l’histoire de « La Guerre des mondes« .

La CBS a eu la très bonne idée de programmer une émission de musique qui fut interrompue par un “bulletin spécial”. Une série d’explosions venait d’être observée sur la planète Mars et un vaisseau spatial avait fait son apparition dans le New Jersey. Welles décrit alors avec précision un alien en train de sortir de l’engin et d’attaquer les journalistes sur place.




Le lendemain, cet évènement fait la une de tous les journaux. La presse raconte que les gens étaient devenus hystériques et couraient partout dans les rues. Il y aurait même eu des morts dans ce mouvement de panique. En réalité, c’est une légende inventée par les journaux. « Je n’ai rien vu, rien de rien », a déclaré un témoin à l’époque. La presse voyait dans la radio un nouveau média qui menaçait la presse écrite. Si les journaux ont fait croire que ce canular avait provoqué une hystérie collective, c’était pour prouver que la radio n’était pas un moyen d’information fiable…

Les Américains étaient intrigués par le récit de Welles, certains ont paniqué, mais la plupart avaient bien compris que ce n’était qu’un récit fictif. Personne ne s’est mis à courir dans les rues en pensant que la fin du monde était là. Welles avait d’ailleurs bel et bien annoncé au début de son émission que son histoire était fausse.

Ainsi, la CBS célèbre régulièrement le récit de Welles et de l’effet supposé qu’il a eu sur le public. Par la suite, Orson Welles a su exploiter correctement ce canular pour gagner en notoriété. Il a pu réaliser de nombreux films dont le fameux “Citizen Cane”.

Un tripode (alien) selon le roman « La Guerre des mondes » © Wikipedia / Alvim Correa

Egger Ph.