Chu de che / Je suis d'ici / Sono di qui / Ich bin von hier !

vendredi 24 mai 2019

Les élèves fribourgeois au-dessus de la moyenne suisse


Les élèves fribourgeois peuvent être fiers de leurs performances


D'après les résultats de deux enquêtes menées en 2016 et 2017, les jeunes Fribourgeois sont de vrais premiers de classe. Dans toutes les disciplines testées (maths, langues, orthographe) ils sont dans le peloton de tête helvétique.

Présentés vendredi par la Conférence suisse des directeurs de l’instruction publique, ces résultats ont été qualifiés de «plus que réjouissants» par les services du directeur fribourgeois de l’instruction publique Jean-Pierre Siggen. Dans le détail, les élèves francophones sont un peu meilleurs que les germanophones: ils se situent systématiquement au-dessus des moyennes nationales ou des cantons de référence. Les Alémaniques, quant à eux, sont dans la moyenne voire juste au-dessus.

A la fin de l’école obligatoire, plus de 90% des élèves fribourgeois de 8e année Harmos ont atteint les compétences fondamentales en compréhension écrite, contre 88% en moyenne suisse. Les Romands sont par ailleurs 91% à répondre aux exigences en matière d’orthographe (89% pour les cantons romands), cette proportion tombant à 84% côté alémanique (ce qui correspond à la moyenne des cantons germanophones).

En matière de connaissance de la langue partenaire, les Fribourgeois se distinguent des deux côtés de la Sarine: 78% des germanophones ont atteint les exigences en matière de compréhension écrite du français (la moyenne des cantons alémaniques est de 65%) et cette proportion monte à 96% pour la compréhension à l’oral (moyenne alémanique: 89%). Les Fribourgeois romands sont, quant à eux, 79% à avoir atteint les objectifs fixés pour la compréhension de l’allemand écrit (moyenne des cantons romands: 72%) et 92% pour l’oral (88%).

En mathématiques, il existe carrément un Sonderfall fribourgeois. En l’occurrence, c’est du côté romand que ça se passe: 83% d’élèves de 11e année Harmos y ont atteint les compétences fondamentales, ce qui constitue le record national. Les Fribourgeois alémaniques ont un peu moins la bosse des maths: ils ne sont «que» 63% à faire aussi bien, ce qui se situe tout de même légèrement au-dessus de la moyenne suisse (62,2%).