Chu de che / Je suis d'ici / Sono di qui / Ich bin von hier !

mardi 25 juin 2019

Des transports gratuits pour les moins de 16 ans dans toute la Suisse ?


(Photo: Keystone/Christof Schuerpf)


Hans Grunder (PBD/BE) veut faire un geste pour l'écologie. Dans une motion déposée la semaine dernière, le conseiller national demande que «tous les jeunes habitant en Suisse puissent utiliser gratuitement les transports publics (TP) jusqu'à l'âge de 16 ans». Il propose aussi des mesures pour les personnes jusqu'à 25 ans: cette catégorie devrait, selon lui, profiter de gros rabais sur leur abonnement de transports publics, en fonction de leur revenu imposable.

«En Suisse, les transports en commun sont chers pour les jeunes», explique Hans Grunder. Il en est persuadé: «Rendre les TP gratuits réduit le nombre de voitures sur les routes et contribue à atteindre les objectifs qu'on s'est fixés en matière de protection du climat.» Il espère par ailleurs que les jeunes voyageant en transports en commun continueront à opter pour ce mode de transport à l'âge adulte.

«Investir dans les TP vaut la peine»

L'argument selon lequel des TP gratuits pour les jeunes risquent de surcharger les bus et les trains aux heures de pointe ne tient pas, selon le Bernois: «C'est vrai que ça pourrait augmenter le manque de place. Mais dans ce cas, il faut investir pour développer le réseau. Investir dans les TP vaut la peine.»

Dans une infolettre, l'Union des transports publics estime que la mesure proposée est, en théorie, envisageable: «C'est une solution logique, mais sa mise en oeuvre est délicate.» Selon l'UTP, il faudrait pour cela adapter régulièrement le financement des transports publics pour venir à bout du développement difficilement prévisible de l'offre et de la demande.

Automobilistes «discriminés»

Il est en effet difficile d'estimer le coût de la mise en oeuvre de la mesure proposée par le politicien PBD. Selon la Fondation suisse des transports, rendre les TP gratuits dans toute la Suisse coûterait environ 6 milliards de francs par année. Son président, Peter Vollmer, ignore cependant à combien reviendraient des TP gratuits uniquement pour les moins de 16 ans. Il craint qu'avec une telle mesure les transports en commun finissent par manquer d'argent pour continuer à investir dans le développement de leur offre.

Mike Egger (UDC/SG) estime pour sa part que la motion de Hans Grunder discrimine les automobilistes. «Chacun devrait pouvoir décider librement quel moyen de transport il souhaite utiliser.» Sinon il faudrait aussi baisser l'impôt sur les véhicules à moteur pour les jeunes conducteurs, estime-t-il.