JE SUIS D'ICI !

vendredi 6 novembre 2015

Une navette sans pilote pourrait être mise en service à Fribourg d'ici 2016




Les Transports publics fribourgeois (TPF) prévoient d'investir quelque 200'000 francs dans l'acquisition d'un bus sans chauffeur pour desservir le Marly Innovation Center, selon La Liberté de jeudi.

A l'instar de Sion, les TPF veulent mettre en service un véhicule d'une quinzaine de places sur une ligne d'un kilomètre, entre l'ancien site d'Ilford et l'arrêt Marly Jonction ou Marly Cité.

Ce projet servirait de test durant 12 à 18 mois: "On aimerait ensuite l'implémenter ailleurs dans le réseau de transport", a expliqué Martial Messeiller, porte-parole des TPF, à la RTS, confirmant une information de La Liberté.

D'autres navettes sans chauffeur?

L'entreprise pourrait ensuite mettre en service d'autres véhicules autonomes dans le canton: "On imagine deux configurations: soit des lignes dans des quartiers résidentiels en ville, soit en campagne pour relier deux à trois villages".

Martial Messeiller souligne que le projet ne comprend aucune réduction de personnel: "Ce seraient des nouvelles lignes qui renforceraient le réseau existant. Ces bus ne remplaceraient aucun chauffeur".

Autorisations fédérales exigées

Le projet, conduit par les TPF en partenariat avec la start-up Bestmile issue de l'EPFL, doit encore obtenir des autorisations fédérales: "D’une manière générale, nous sommes ouverts à tester une telle technologie", a dit Guido Bielmann, porte-parole de l’Office fédéral des routes, au quotidien La Liberté.

Portrait technique du véhicule

Pouvant atteindre une vitesse de 25 km/h, le bus mesure près de 4,8 mètres de large et 2 mètres de haut. Il dispose d'une autonomie de 8 heures.

La ligne desservirait le Marly Innovation Center