JE SUIS D'ICI !

lundi 14 mars 2016

Le PDC veut que les visiteurs soient taxés pour admirer le lion de Lucerne


La proposition déplaît aux autres formations politiques de la cité. (photo: Keystone/Gaetan Bally)


Il fait partie des incontournables pour les touristes visitant la Suisse centrale: le Lion de Lucerne, une sculpture réalisée en 1820-1821 pour rendre hommage aux mercenaires suisses morts au service du roi Louis XVI de France, en 1792.

Roger Sonderegger, membre démocrate-chrétien du législatif de la ville qui abrite le pont de la Chapelle, lance un postulat. Son texte demande que l’entrée du site où trône le lion sculpté dans la roche soit payante: «Je désire une meilleure offre pour les hôtes. Avec un pavillon d’accueil où pourraient être achetés les billets pour d’autres attractions, et des toilettes dignes de ce nom.»

La proposition déplaît aux autres formations politiques de la cité. Pour le socialiste Mario Stübi, ce texte s’apparente «à une proposition de privatisation des monuments publics», peut-on lire dans la «Neue Luzerner Zeitung». Pour Korintha Bärtsch, cheffe de la fraction des Verts, l’idée pourrait se concrétiser si elle était couplée avec d’autres attractions touristiques, comme le Jardin des glaciers.

Le groupe radical va plus loin, se demandant si les habitants devraient également passer à la caisse. «Faudra-t-il aussi payer pour cheminer sur le pont de la Chapelle?» lance le PLR Fabian Reinhard.