JE SUIS D'ICI !

mardi 29 mars 2016

Les Français sont parmi les plus eurosceptiques d'Europe


Un quart seulement des Français, des Belges, des Néerlandais et des Italiens estiment qu'il y a "plus d'avantages que d'inconvénients" à appartenir à l'Union européenne, d'après les résultats d'un sondage Elabe diffusé mardi. La France (58 %) et le Benelux (Belgique, Pays-Bas, Luxembourg) (55 %) sont également les pays de l'Ouest européen membres de l'UE, où les personnes interrogées se déclarent le plus opposées à l'accueil de migrants et de réfugiés.

Les Français réfractaires à l'accueil des réfugiés

Selon cette enquête pour le site Atlantico, seuls 25 % des Belges et des Néerlandais, et 26 % des Français et des Italiens considèrent qu'il y a "plus d'avantages que d'inconvénients" à appartenir à l'UE, contre respectivement 40 % des Français, 37 % des Belges, des Néerlandais et des Italiens, d'un avis contraire. Les Britanniques sont 36 % (contre 40%) à voir plus d'avantages que d'inconvénients à appartenir à l'Union européenne. Et à l'autre bout du spectre, 42 % des Allemands (contre 24 %) et 54 % des Espagnols (contre 18 %) plébiscitent l'appartenance de leur pays à l'UE. Sur la question des migrants et réfugiés "notamment en provenance de Syrie", les Français (58 %), les Belges et Néerlandais (55 %) et les Britanniques (51 %) sont les plus réfractaires à ce que leur pays en accueille. À l'inverse, 69 % des Espagnols, 67 % des Allemands et 57 % des Italiens pensent qu'il se doit d'en accueillir.

Enquête réalisée en ligne du 9 au 15 février auprès d'un échantillon de 800 personnes de 18 ans et plus pour chacun des pays de la zone prise en compte, soit un total de 4 800 personnes, selon la méthode des quotas.