JE SUIS D'ICI !

mercredi 17 août 2016

Les communes françaises qui interdisent ou vont interdire le burkini sur leurs plages


En pleine polémique sur le "burkini", quelques mairies côtières de France, de Corse jusqu'au Pas-de-Calais, ont pris ou vont prendre des arrêtés pour interdire ce type de tenue de plage couvrant le corps et la tête des femmes, parfois même sans avoir constaté son usage. La commune de Cap d'Ail, dans les Alpes-Maritimes, est la dernière en date à l'avoir interdit, mercredi 17 août.

Dans un entretien mercredi 17 août à La Provence, Manuel Valls a dit "comprendre" et "soutenir" les maires ayant pris ces arrêtés pour interdire le port du burkini, "pas compatible avec les valeurs de la France et de la République", tout en refusant de légiférer en la matière.

"Je comprends les maires qui, dans ce moment de tension, ont le réflexe de chercher des solutions, d’éviter des troubles à l’ordre public", a indiqué le Premier ministre. Et d'insister: "Je soutiens donc ceux qui ont pris des arrêtés, s’ils sont motivés par la volonté d’encourager le vivre ensemble, sans arrière-pensée politique".

Par ailleurs, les premières amendes sont tombées en France. Trois femmes âgées de 29, 32 et 57 ans ont été verbalisées le week-end dernier sur les plages de Cannes, devant s'acquitter d'une amende de 38 euros, rapporte Le Parisien/Aujourd'hui en France dans son édition de mercredi.

Enfin, le Collectif contre l'islamophobie en France (CCIF) a annoncé mercredi à l'AFP qu'il attaquera devant les juridictions locales tous les arrêtés municipaux interdisant le port du burkini. Une "bataille juridique" qui se déroulera sur "le long terme", selon l'association.

Que dit le Coran ?

Dans le livre sacré des musulmans, explique Franck Fregosi, spécialiste de l'islam, « il y a des éléments relatifs aux règles de pudeur, mais pas de codification ». Si plusieurs versets du Coran mentionnent le voile, son port n'est pas explicitement exigé, et les avis divergent quant à l'interprétation des textes.




Burkini, voile et autres «signes» : quels sont les pays européens les plus restrictifs?

En interdisant le burkini sur ses plages, le maire de Cannes a ouvert une voie inédite d'encadrement par décret municipal. Si la France semble plutôt stricte en matière de vêtement, d'autres pays ont aussi pris des mesures. Petit comparatif.

Allemagne

C'est aux landers, que revient de légiférer sur les signes religieux. Six landers sur 16 ont ainsi décidé d'interdire le voile et les signes religieux «ostentatoires» pour les professeurs des écoles publiques. Seules deux régions, celles de Berlin et du land de Hesse interdisent textuellement le port du voile à tous leurs fonctionnaires. Toutefois, le parti d'Angela Merkel, la CDU, par la voix de son secrétaire général Peter Tauber s'est prononcé en faveur d'un projet d'interdiction de la burqa en public.

Belgique

En 2012, la Cour constitutionnelle belge a confirmé la loi de 2011 qui interdit le port du voile intégral dans les lieux publics. Le texte voté par les députés belges prévoit que les personnes qui «se présenteront dans l'espace public le visage masqué ou dissimulé, en tout ou en partie, par un vêtement de manière qu'ils ne soient plus identifiables» seront punis d'une amende de 137,50 euros et d'une peine de prison pouvant aller jusqu'à sept jours.

France

La France a interdit le port de signes religieux ostentatoires dès 2004 dans les écoles. L'interdiction concerne le voile simple (hijab) mais aussi, afin d'être équitable, les autres signes religieux tels que la croix et la kippa. En septembre 2010, La France a été le premier pays européen à bannir le port du voile intégral (burqa et niqab) dans les lieux publics. Mais les circulaires d'application de la loi sur le terrain sont plutôt souples. En 2014, la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) a jugé «légitime» la loi de 2010.

Pays-Bas

Depuis 2012, sauf pour raisons médicales ou en cas de carnaval, il est interdit de porter un masque. En théorie donc, impossible de se déguiser en Zorro ou de porter un élégant masque vénitien, mais en réalité, c'est le voile islamique qui est visé. Les contrevenants s'exposent à une lourde amende.

Suisse

En 2012, le parlement fédéral suisse s'est prononcé contre une interdiction du voile intégral à l'échelle nationale. A l'instar de l'Allemagne, l'Etat fédéral préfère se décharger de la question et la déléguer aux cantons. Les citoyens de celui du Tessin ont ainsi déclenché une votation en 2013 en faveur d'une interdiction du voile intégral dans l'espace public. Par ailleurs, dans la majorité des cantons francophones, le port du voile est interdit aux enseignants, mais reste toutefois permis aux élèves. 

Turquie

A cheval sur les continents européen et asiatique, la Turquie est officiellement un Etat laïc, du moins sur le papier, puisque le principe en est inscrit dans la constitution. Dans ce pays longtemps tourné vers l'Occident et ses valeurs, le hijab a ainsi été interdit dans les universités et les administrations jusqu'en 2013. L'interdiction a été édictée lors du coup d'Etat militaire de 1980 et renforcée en 1997. Mais en 2008, le parlement turc a voté un amendement à la constitution qui permet aux femmes de porter le voile à l'université.  

AFP