CHU DE CHE / JE SUIS D'ICI / ICH BIN VON HIER !

jeudi 6 avril 2017

Il y a 8,417 millions d'habitants en Suisse


C'est 90'600 de plus qu'en 2015, dont 51'400 étrangers



Nous sommes toujours plus nombreux en Suisse. En 2016, nous étions exactement 8,4177 millions. 90'600 nouveaux résidents permanents ont été enregistrés durant cette année, dont 51'400 étrangers qui freinent le vieillissement constant de notre population.

La population suisse a augmenté de quelque 90'600 individus en 2016, soit une croissance de 1,1% en un an. A la fin de l'année dernière, le pays comptait 8'417'700 résidents permanents, dont un quart d'étrangers, selon l'Office fédéral de la statistique (OFS).

L'accroissement de la population est davantage le fait des étrangers, dont le nombre a augmenté de 51'400, que des Suisses (+39'200), indiquent les chiffres provisoires de la statistique de la population et des ménages publiés jeudi par l'OFS.

Tous les cantons ont enregistré une hausse de leur population, mais l'Argovie, Zoug et Vaud sont ceux qui enregistrent la progression la plus forte, avec une hausse de 1,5%. Neuchâtel et Appenzell Rhodes-Intérieures sont ceux qui ont le moins crû (+0,2%).

La proportion de ressortissants étrangers s'élève à 24,9% de la population résidante permanente. Genève, suivi de Bâle-Ville et de Vaud, "tiennent le haut du classement", avec un taux dépassant les 30%.

Fribourg poursuit sa croissance démographique

Fribourg reste l’un des champions de la croissance démographique. La population du canton a progressé de 1,4% en 2016, selon les statistiques provisoires de l’OFS, l’Office fédéral de la statistique. Elle a augmenté de près de 4400 personnes pour dépasser la barre des 310'000 âmes.

Cette croissance est plus ou moins comparable à celle de l’année précédente et elle est supérieure à la moyenne nationale qui est de 1,1%. Seuls Argovie, Zoug et Vaud enregistrent une progression plus marquée. Par ailleurs, Fribourg est le canton où la proportion des jeunes de moins de 20 ans est la plus importante et le taux de seniors de plus de 65 ans le plus faible du pays.

Flux migratoires

En 2016, le pays a recensé 192'700 immigrations, soit une progression de 2,2% au regard de l'année précédente. Ce chiffre tient compte à la fois des arrivées de Suisses (24'400) et de ressortissants étrangers (168'300).

Le nombre des émigrations s'élève lui à 117'200, soit une hausse de 0,5% en un an, dont 30'600 départs de Suisses et 86'700 de ressortissants étrangers. Le solde migratoire qui en résulte est en hausse comparé à 2015.

Dans les immigrations et, partant, dans le solde migratoire, sont pris en compte les passages de la population résidante non permanente (moins d'une année) à la population résidante permanente. En 2016, ces derniers ont constitué 26% des immigrations, contribuant ainsi à l'augmentation du nombre d'immigrations et du solde migratoire, précise l'OFS.

Population vieillissante

La population étrangère est plus jeune que celle de nationalité suisse, freinant par conséquent le vieillissement démographique qui se poursuit en Suisse. La part des personnes âgées de plus de 64 ans se situe actuellement à 18,1%, contre 20,1% de personnes de moins de 20 ans.

Cependant, dans certains cantons, la part de seniors a déjà dépassé celle des jeunes. C'est le cas à Berne, Bâle-Ville, Bâle-Campagne, Glaris, Schaffhouse, Nidwald ainsi qu'au Tessin et aux Grisons.

La Suisse compte 29 seniors pour 100 personnes en âge de travailler (20-64 ans). A noter toutefois que le nombre de centenaires a diminué, alors qu'il doublait quasiment tous les dix ans depuis 1950.

800'000 Suisses à l'étranger

Il y a toujours de plus en plus de Suisses qui vivent hors du territoire helvétique, notamment en France. Plus de la moitié d'entre eux habitent en Europe.

Les Suisses habitant l'étranger sont toujours plus nombreux. En 2016, leur nombre s'élevait à 774'923, soit une hausse de 2,9% au regard de l'année précédente. La France est le pays qui accueille le plus grand nombre de ressortissants helvètes.

La "Cinquième Suisse" compte 21'784 personnes de plus qu'en 2015. Une progression plus importante que la moyenne enregistrée au cours des dernières années qui avoisinait 2%, indique mercredi le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE).

Le nombre de Suisses établis en France a dépassé pour la première fois la barre des 200'000. L'Hexagone est suivi par l'Allemagne avec un peu moins de 90'000 Helvètes qui y vivent, les Etats-Unis qui en recensent environ 80'000 et l'Italie avec 50'000.

60% en Europe

Quelque 60% des Suisses de l'étranger résident en Europe et moins de 25% habitent en Amérique. "L'Asie, l'Océanie et l'Afrique fermant la marche", écrit le DFAE dans un communiqué.

Un classement qui pourrait changer. L'Asie enregistre par exemple une augmentation de 4,3%. En Europe, la Grande-Bretagne (+4,6%) et l'Allemagne (+3,8%) présentent un taux de croissance supérieur à celui de la France (+2,5%) ou de l'Italie (+1,8%).

Près de trois Suisses de l'étranger sur quatre possèdent une, voire plusieurs autres nationalités. Comme cette proportion a légèrement régressé, "on doit en conclure que les Suisses sont plus nombreux à quitter leur pays qu'à y revenir, la croissance de la communauté des Suisses de l'étranger s'étant accélérée", relève le DFAE.