JE SUIS D'ICI !

vendredi 23 juin 2017

Google lance un moteur de recherche d’emploi : Google for Jobs





Le géant américain Google étend un peu plus ses domaines de compétence en se lançant dans la recherche d’emploi.

LinkedIn a du souci à se faire avec l’arrivée de «Google for Jobs», lancé ce mardi, un agrégateur d’offre d’emplois avec pour objectif de rendre la recherche d’emploi «plus simple et plus efficace». La firme de Mountain View va ainsi centraliser les annonces publiées sur une vingtaine de site tiers tels que Facebook, Glassdoor, CarrerBuilder,… Il redirigera ensuite l’utilisateur vers le site ayant publié l’offre d’emploi en premier.

Nick Zakrasek, directeur de produit en charge du projet chez Google, explique que pour les demandeurs, «la recherche d'un emploi peut prendre du temps. Et se tenir au courant des nouvelles offres publiées tout au long de la journée peut devenir impossible». Un problème que Google se verrait bien régler, en envoyant par mail des alertes selon les critères établis par les utilisateurs. «Chaque individu a un ensemble unique de préférences et il ne faut qu'une seule personne pour remplir ce poste.» explique Nick Zakrasek à TechCrunch.

Intelligence artificielle

Le moteur de recherche utilisera ensuite une technique d’intelligence artificielle pour détecter d’autres postes proches mais avec des intitulés différents. Selon The Verge, de grandes entreprises ont piloté le programme et ont remarqué une hausse de 18% des candidatures reçues, comme le rappelle le directeur Général de Google, Sundar Pichai.

Mais le géant américain arrive avec un train de retard sur son concurrent principal : la plateforme LinkedIn, rachetée en 2016 par Microsoft. De même, Facebook propose depuis février un onglet «Emploi» pour les pages des entreprises. Mais Google dispose d’un avantage de taille : c’est le moteur de recherche le plus utilisé au monde.

Ce «Google for Jobs» n’est d’ailleurs pas la première tentative d’entrer sur le terrain de la recherche d’emploi. En avril dernier, «Google Hire», un moteur de recherche de CV destiné aux entreprises, avait été lancé dans la plus grande discrétion.