CHU DE CHE / JE SUIS D'ICI / ICH BIN VON HIER !

mardi 20 juin 2017

Pourquoi les musulmans ne peuvent pas manger pendant le ramadan ?


Le ramadan touchera à sa fin ce week-end. Pendant un mois, les fidèles se sont abstenus de manger du lever au coucher du soleil.

Cette période de jeûne a été instaurée pour célébrer la révélation du Coran. En effet, dans la tradition musulmane, l’archange Gabriel est apparu au prophète Mahomet lors de la «nuit du destin», au 27e soir du ramadan. A l'origine, ce terme ne désignait que le neuvième mois du calendrier lunaire musulman, mais il est devenu sacré en lien avec cet événement crucial de la religion musulmane.

Le jeûne, lors de ce mois, est mentionné dans les versets 183-1 183-2 de la deuxième sourate du Coran, qui l'impose aux fidèles : «Ô croyants ! Le jeûne vous a été prescrit comme il a été prescrit à ceux qui vous ont précédés, ainsi atteindrez-vous la piété», peut-on y lire. Les générations antérieures mentionnées par le texte ne sont autres que les juifs et les chrétiens, qui respectent le jeûne de Yom Kippour et de Tisha Beav (mentionnés dans la Torah), et le Carême.

Le ramadan est respecté chaque année par les fidèles depuis la deuxième année du calendrier islamique, soit depuis l’an 624 de l’ère chrétienne.

Si, dans l’Islam, le fait de ne pas manger du lever au coucher du soleil consiste avant tout à commémorer la révélation des textes sacrés, le jeûne reste, comme dans toutes les religions, un moyen de renforcer sa spiritualité : «Il s’agit de se priver pour favoriser une spiritualité et une réflexion», a expliqué Rachad Antonius, sociologue spécialiste de la culture arabo-islamique, à Ça m’intéresse. «L‘idée n’est pas de s’arrêter de manger comme un rituel en soi, c’est aussi une forme de contrôle et d’ascétisme». Lors de cette période, où les cinq prières journalières doivent être respectées, la lecture du Coran est également conseillée.

Ce mois sacré touche à sa fin dès le début du dixième mois du calendrier musulman, marqué par l'Aïd-el-Fitr.

Quels sont les interdits du ramadan ?

Cette période de jeûne comporte plusieurs interdictions, mais d'autres choses sont permises et sa pratique varie en fonction des personnes.

À la fin de cette période de jeûne, les musulmans fêteront l'Aïd et Fitr. Les dates ne sont pas encore fixées : pour déclarer la fin du ramadan, il est nécessaire de déterminer le changement de mois lunaire, c'est-à-dire qu'il faut observer le ciel lors de la «nuit du doute». Si un croissant de lune est visible, alors le ramadan prendra fin.

En 2017, cette nuit du doute aura lieu le samedi 24 juin. Si le croissant lunaire est visible, alors l'Aïd et Fitr auront lieu le dimanche 25 juin. Dans le cas échéant, le ramadan durera une journée supplémentaire.

Ne pas manger, ni boire, durant la journée

Ce sont les règles primordiales du jeûne : il est interdit de manger ou boire durant la journée. Toutefois, le jeûne ne commence pas au lever du soleil, comme beaucoup de personnes le croient, mais dès l'aube, ce qui peut constituer jusqu'à une heure de différence.

Il est autorisé d'aliver sa salive, contrairement à une idée reçue qui voudrait que cela constitue un péché. On peut également se rincer la bouche, à condition de recracher l'eau. Même chose pour l'hygiène dentaire, la douche ou les activités comme la piscine : tout cela est autorisé, à condition de ne pas avaler d'eau.

Ne pas avoir de relations sexuelles

Les relations sexuelles durant la journée sont considérées comme un «grand péché» : elles sont absolument interdites avant le coucher du soleil.

Ne pas fumer, ni boire d'alcool

Il est évidemment interdit de fumer durant le ramadan, d'autant plus que la cigarette est globalement prohibée selon le Coran, même hors ramadan. Même chose pour l'alcool et la drogue.

Certaines mauvaises habitudes, comme se ronger les ongles, sont permises. Dans ce cas précis, il faut simplement être sûr que cela n'engendrera pas l'ingurgitation d'une matière externe, comme du savon.

Ne pas tenir de propos obscènes

Le mois du ramadan est caractérisé par les bonnes actions : c'est durant cette période que toute personne pratiquant le jeûne doit essayer d'incarner la meilleure version d'elle-même. Les insultes, le mensonge, et bien évidemment les crimes ou les délits, même mineurs, annule une journée de jeûne.

Ne pas se maquiller

Le maquillage est globalement interdit, même s'il est parfois accepté dans certains pays musulmans. Les personnes faisant le ramadan peuvent se parfumer, mais il est préférable que le parfum en question ne contienne pas d'alcool.

Une obligation, sauf exceptions

Dans certains cas, une personne peut choisir de ne pas faire le ramadan aux dates données. Il peut s'agir, par exemple, des femmes enceintes, des malades et des enfants. Les jeunes mères ont le droit d'allaiter leurs enfants.

Mais c'est à la personne concernée de décider : une femme enceinte peut donc faire le ramadan si elle le souhaite, et si elle est sûre que le jeûne ne nuira pas à son enfant. Forcer un enfant, ou se forcer à faire le ramadan malgré sa condition physique est considéré comme un péché.

Egger Ph.