JE SUIS D'ICI !

mercredi 2 août 2017

Expulsé car non intégré et percevant des allocations




Le Tribunal cantonal du canton de Vaud partage le constat du Service de la population: il vient de décider qu'un célibataire brésilien de 29 ans qui n'a jamais vraiment travaillé sera expulsé. Il a déjà perçu près de 70'000 francs d'aides sociales. C'est à l'âge de 16 ans, en 2004, qu'il avait rejoint sa mère et sa soeur, toutes deux entrées illégalement en Suisse. Il y a entamé sa scolarité, sans obtenir aucun certificat. Ce sont des années plus tard, en 2011, qu'il a obtenu une autorisation de séjour et les prestations sociales qui vont avec.

Dépendance à l'aide sociale

Cinquante mille francs lui ont été versés entre fin 2011 et 2014. Le Service de la population a alors considéré qu'il était temps de mettre fin à cette «intégration non réussie». L'autorisation de séjour ne lui a pas été renouvelée en 2016, soit douze ans après son arrivée en Suisse. Motif principal invoqué par les autorités: cet individu brésilien va continuer de dépendre de l'aide sociale des années durant.

Lui a recouru contre cette décision et a déclaré vouloir travailler dans la logistique. Mais il n'a jamais été autonome financièrement. Son intégration en Suisse n'est pas exceptionnelle, note aussi le Tribunal cantonal. Or, il a déjà vécu 16 ans au Brésil: rien n'empêche qu'il y retourne, d'autant moins, même, qu'il n'a aucun projet professionnel susceptible de se concrétiser en Suisse.


Christian Humbert