Chu de che / Je suis d'ici / Sono di qui / Ich bin von hier !

vendredi 22 septembre 2017

Calais, le 21 septembre 2017: "Je veux qu'on voie ce qui se passe à Calais !"






Jeudi 21 septembre vers 18 h 30, une bagarre entre une quarantaine de migrants est survenue place de Norvège, dans le quartier de Calais-Nord, lors d’une distribution de repas. Sept personnes ont été blessées, dont quatre par arme blanche.

La bagarre s’est déroulée dans «  un lieu non prévu par l’arrêté du tribunal administratif de Lille, qui prévoit une liberté de distribution mais en dehors du centre-ville de Calais  », a indiqué la police. Lors de cette bagarre, sept migrants ont été blessés, dont quatre par arme blanche, et transportés au centre hospitalier de Calais. Leur pronostic vital n’est pas engagé. Les forces de l’ordre sont intervenues pour rétablir le calme. Il n’y a pas eu d’interpellations. Selon la police, la «  thèse de tensions inter-éthniques est privilégiée  ».

«  Nous distribuons les repas place Norvège depuis quelques semaines car nous avons été expulsés du quai Andrieux, explique François Guennoc, de l’association L’Auberge des migrants. Symboliquement, nous voulons continuer les distributions en centre-ville car il y a des migrants, nous ne voulons pas organiser «l’invisibilité des migrants »  ». Selon lui, les tensions entre exilés ont démarré en début de semaine suite à l’arrivée de Soudanais venus de Belgique.

La scène filmée par une Calaisienne

Une Calaisienne a filmé la scène. Choquée, elle a publié la vidéo sur sa page Facebook. Celle-ci avait déjà accumulé ce jeudi soir près de 15 000 vues, en moins d’une heure. On y voit un migrant, manifestement syrien, être frappé par plusieurs autres exilés, avec des béquilles et des bâtons. «  J’étais plus que choquée, témoigne cette Calaisienne. Ma fille de 13 ans était dans la voiture. On a vu ce pauvre malheureux se faire frapper et personne n’a bougé, les associations étaient là les mains dans les poches.  »

Elle ajoute : «  J’ai fait demi-tour et je me suis mise en travers de la route pour aller le chercher pour qu’il puisse monter dans la voiture et se sauver.  » Cette Calaisienne indique qu’elle a tenu à poster cette vidéo «  car j’ai peur pour ma fille, je voulais qu’on voie ce qui se passe à Calais. Il y a des endroits où je ne vais plus  ».


Plusieurs rixes depuis le démantèlement de la « jungle »


Plusieurs rixes ont éclaté entre migrants à Calais depuis le démantèlement de la « jungle » en novembre dernier. Le 22 août dernier, une bagarre opposant 100 à 150 migrants afghans et érythréens avait fait cinq blessés, et conduit à 27 interpellations. Au début de l’été, le 1er juillet, un Érythréen avait été grièvement blessé au cours d’une rixe qui avait opposé près de 200 migrants. Quelques mois auparavant, le 25 avril, onze migrants avaient été blessés dans des affrontements.

Pour rappel, il y aurait actuellement à Calais entre 450 (chiffre de la préfecture) et 600 (chiffre des associations) migrants à Calais, en majorité des Érythréens, Éthiopiens et Afghans.