Chu de che / Je suis d'ici / Sono di qui / Ich bin von hier !

samedi 12 mai 2018

Bruno Le Maire : «Voulons-nous être des vassaux des Etats-Unis ?»


Réagissant aux sanctions américaines contre l'Iran, qui pourraient avoir un impact direct sur les entreprises françaises, le ministre Bruno Le Maire souhaite que les Européens prennent «conscience de la gravité de ce qui se passe».

Le ministre de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire, a opté pour la fermeté au micro d'Europe 1, le 11 mai. Protestant quant à la possible extraterritorialité des sanctions américaines contre les entreprises implantées en Iran, Bruno le Maire a assuré qu'il était en contact avec les Etats-Unis pour leur demander, notamment, «des exemptions pour un certain nombre d'entreprises [françaises]».

La présence économique française en Iran est effectivement forte, avec «des entreprises comme Total, Renault, Peugeot, Sanofi, Danone», comme l'a rappelé le ministre. Par voie de conséquence, Bruno Le Maire a assuré vouloir «défendre [les] intérêts économiques» de la France sans se faire «trop d'illusions sur ce que seront les réponses américaines».

«Voulons-nous être des vassaux des Etats-Unis qui obéissent le doigt sur la couture du pantalon à des décisions prises par les Etats-Unis ?», s'est-il interrogé.

«Il est temps aujourd'hui que tous les Etats européens ouvrent les yeux», a exhorté le ministre en prônant, par la même occasion, «une souveraineté économique européenne». «J'espère que tous nos partenaires européens prendront conscience de la gravité de ce qui se passe», a-t-il ajouté.