Chu de che / Je suis d'ici / Sono di qui / Ich bin von hier !

lundi 28 mai 2018

Onze chanteurs pour un retour aux sources du «Ranz des vaches»


De gauche à droite, vêtus du bredzon traditionnel: Kevin Uldry, Mériadec Limat, Sylvain Egger, Fabien Crausaz, Sébastien Descloux, Michel Rolle, José Romanens, Pascal Ducrest, Clément Monney, Nicolas Flotron, Vincent Brodard. © Fête des Vignerons 2019 - Confrérie des Vignerons



Le Ranz des vaches de la Fête des Vignerons 2019 sera interprété par un collectif de onze chanteurs ténors amateurs issus des cantons de Fribourg et Vaud.

Ils s'appellent Vincent Brodard, 49 ans, à Echarlens; Fabien Crausaz, 42 ans, à Rue; Sébastien Descloux, 35 ans, au Châtelard; Pascal Ducrest, 50 ans, à Bouloz; Sylvain Egger, 30 ans, à Vuadens; Nicolas Flotron, 34 ans, à Forel (Lavaux); Mériadec Limat, 39 ans, à Etoy; Clément Monney, 32 ans, à Fribourg; Michel Rolle, 50 ans, à Villarvolard; José Romanens, 58 ans, à Marsens; et Kevin Uldry, 29 ans, à Romanens. Ils seront supervisés jusqu’à la Fête par les deux chefs de chœurs des armaillis Nicolas Fragnière et Marc-Antoine Emery, communique les organisateurs de la Fête des Vignerons.

Agés de 29 à 58 ans, de professions diverses telles agriculteur, électricien, enseignant, ingénieur ou responsable de voirie, neuf d’entre eux résident dans le canton de Fribourg, deux dans le canton de Vaud. «Tous amateurs, ces onze chanteurs ont en commun des capacités vocales indéniables, mais également diverses aptitudes essentielles à nos yeux comme le respect du style, la mise en valeur du texte, la bonne prononciation du patois ou la crédibilité, qui passe par la capacité à porter le costume d’armaillis de manière naturelle et simple», explique François Murisier, président du Conseil artistique de la Fête des Vignerons.

Un retour aux racines

«Le choix d’un collectif de chanteurs plutôt que d’un seul soliste vise à renouer avec l’esprit du Ranz des vaches», selon François Murisier. «Au 19e siècle, notamment lors de la fête de 1819, année où le Ranz est apparu, il était chanté par un groupe, un collectif. Nous avons eu envie de retrouver cet esprit porteur du sens profond de ce chant traditionnel qui se chantait entre bergers à l’alpage. Nous voulions aussi éviter qu’une pression trop grande repose sur les épaules d’un seul chanteur, qui plus est non professionnel.»

Lors du spectacle de l’été 2019, les interprètes du Ranz des vaches arriveront après le couronnement des meilleurs vignerons-tâcherons de la Fête avec le groupe des Armaillis et les joueurs de cor des Alpes. Ils porteront un costume écru avec des motifs de poya. Les arrangements vocaux et la composition des harmonies sont désormais entre les mains de la compositrice principale de la Fête Maria Bonzanigo.

Ces onze chanteurs succèdent à des interprètes du Ranz des vaches restés dans les mémoires, tels Robert Colliard en 1927, Roger Cochard en 1955, Bernard Romanens en 1977 ou encore Patrick Menoud, Pierre Brodard et Vincent Brodard, les trois solistes de la Fête de 1999.

Près de deux mois de sélection

Ces onze chanteurs ont été sélectionnés au terme d’une procédure initiée fin février par la parution de l’annonce officielle d’appel à candidatures. Nonante candidats se sont manifestés, dont un tiers de professionnels et trois femmes. Quarante-deux d’entre eux ont été retenus, tous amateurs mais avec un parcours musical solide, des compétences de solistes et une grande expérience de chorales.

Quarante chanteurs âgés de 18 à 65 ans ont été auditionnés une première fois le 11 avril au Chalet des Colombettes (FR) devant un jury professionnel présidé par Nicolas Fragnière ainsi qu’un jury populaire dont la mission était notamment de noter la qualité de prononciation du patois du candidat et son aptitude à endosser ce rôle.

Une deuxième audition a réuni dix-neuf candidats restants le 1er mai devant le jury musical auquel s’étaient joints les compositeurs de la Fête des Vignerons 2019. Ces onze chanteurs ont au final été retenus.

Le Ranz des vaches, dont la version actuelle est signée de l’Abbé Bovet, est l’héritier d’une longue tradition de chants d’alpages suisses. Il fait partie intégrante de la Fête des Vignerons depuis l’édition de 1819. Remarqué et popularisé par Jean-Jacques Rousseau, il a été repris de manières diverses par Listz, Rossini, ou plus récemment Thierry Lang, I Muvrini ou Bastian Baker.

Lors du spectacle de l’été 2019, les interprètes du Ranz des vaches arriveront après le couronnement des meilleurs vignerons-tâcherons de la Fête avec le groupe des Armaillis et les joueurs de cor des Alpes. Ils porteront un costume écru avec des motifs de poya. Les arrangements vocaux et la composition des harmonies sont désormais entre les mains de la compositrice principale de la Fête Maria Bonzanigo.