Chu de che / Je suis d'ici / Sono di qui / Ich bin von hier !

lundi 13 mai 2019

L'arène de la Fête des vignerons s'habille aux couleurs de la vigne


Le pourtour de l'arène de la Fête des vignerons est recouvert de toiles aux couleurs des différentes saisons de la vigne. © KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD


Toujours plus haute, toujours plus grande, l'arène de la Fête des vignerons emplit la place du marché, à Vevey. Désormais habillée de toiles aux couleurs de la vigne, elle va accueillir dès samedi les répétitions.

Nous ne sommes pas à Nîmes, ni à Vérone ou Arles. Mais Daniel Willi aime comparer ces arènes antiques avec celle qui est actuellement en construction au coeur de Vevey. "Les dimensions sont pratiquement les mêmes", explique le responsable des infrastructures de la Fête.

L'enchevêtrement de barres métalliques et d'échafaudages est en train d'être recouvert de toiles de couleur - un camaïeu de rouges, jaunes, verts et bruns - , révélant le vrai visage de l'arène. Celui que découvriront les quelque 800'000 visiteurs attendus à Vevey du 18 juillet au 11 août prochain.

Tests sons et lumières

Sur place, on entend taper, percer ou scier. La construction de la structure est terminée, mais des menuisiers et des techniciens de scène s'activent pour équiper l'arène en son et lumières.

Daniel Willi fait visiter la scène principale de 1250 m2 avec son vaste plancher en LED - 850 m2 - qui permettra des projections. "Cela ne glisse pas. On peut marcher dessus", rassure-t-il. "Les techniciens sont en train de faire les premiers tests".

Immersion

L'arène n'est pas, comme en 1999, ouverte sur le lac. Elle est fermée et circulaire. Le concepteur et metteur en scène Daniele Finzi Pasca veut immerger le public dans le spectacle. "Les gens ne regarderont pas passer les bateaux", glisse M. Willi.

Entre 50 et 60 personnes s'activent sur le site. En plus de la scène principale en LED, quatre plus petites scènes surélevées en bois offrent une visibilité accrue aux spectateurs. Au-dessus, un chariot suspendu à des câbles survolera l'arène de part en part.




Les escaliers se soulèvent

Les 20'000 sièges bleus sont installés, les huit mâts de 32 mètres de haut ont reçu leurs grappes de haut-parleurs, détaille l'ingénieur. Aux entrées nord et sud, des escaliers géants en bois se soulèvent et s'abaissent. Pratique pour les mouvements d'acteurs figurants ou pour faire entrer les vaches dans l'arène.

Sous la charpente, un espace libre est dévolu aux déplacements, aux locaux techniques, au stockage et aux commodités. Il permettra aussi aux véhicules de scène et de secours de circuler.

Calendrier tenu

Les travaux préparatoires ont commencé en octobre 2018. Plusieurs centaines de pieux et de socles ont été plantés dans le sol et dans le lac, pour soutenir la structure. Il a fallu quatre mois, depuis janvier, pour assembler les éléments en béton et les quelque 700 tonnes d'acier qui composent le squelette de l'arène.

"L'un des plus gros défis a été de réaliser et de coordonner pour 13 millions de travaux en quatre mois et de finir au jour près selon le planning", a expliqué M. Willi. A cela s'ajoutent pour 12 millions de francs les équipements son et lumière.

Recyclage

L'essentiel du matériel de construction sera recyclé. "Les socles en béton seront concassés pour devenir du béton de recyclage. Les pieux en bois seront récupérés pour faire des plaquettes de bois", énumère l'ingénieur. Les sièges ont été loués. Après la Fête, le matériel technique qui n'a pas été loué sera vendu aux enchères.

Après les constructeurs, place aux utilisateurs: dès la fin de la semaine, les acteurs-figurants s'empareront des lieux pour leurs répétitions. A partir du 20 mai, les Terrasses de la Confrérie s'ouvrent au public. Construites sur le lac dans le prolongement de l'arène, elles proposent apéritifs et produits régionaux.

ATS