Chu de che / Je suis d'ici / Sono di qui / Ich bin von hier !

samedi 4 mai 2019

Quarante vaches sont devenues des stars




Elles ne le savent pas encore, mais elles paraderont cet été sur la scène de la Fête des Vignerons. Hollywood, Praline, Edith, Griotte et Venise ont été sélectionnées samedi matin à Savigny (VD), à l'issue d'un casting auquel ont participé quelque 90 vaches.

«Elles ont été choisies pour leur allure et leur beauté», explique Jean-Pierre Chollet, président de la Commission «animaux». La Fête des Vignerons a sélectionné, lors d’un casting à Savigny samedi, les quarante vaches qui prendront part aux spectacles et cortèges de la prochaine célébration. Choisies parmi près de 90 candidates, Pépite d’or, Gommette ou encore Briquette accompagneront les onze chanteurs qui entonneront le célèbre Ranz des vaches au milieu des 20 000 spectateurs. En provenance de la Veveyse fribourgeoise et de la région de Vevey, les belles - des Simmental, des Montbéliardes, des Red Holstein et des Holstein noires et blanches - ont défilé devant une foule d’éleveurs et de photographes.

«Nous avons d’abord observé leur démarche, puis leur élégance, leurs membres et leurs mamelles», confie Philippe Germain, l’un des deux juges. Principal changement depuis la Fête de 1999, les cornes ont presque disparu avec le développement de la stabulation libre. Seules quatre vaches présentes les ont conservées.

Belle et docile

Par mesure égalitaire, seule une bête par éleveur (42 au total) a été retenue. Présentées toutes propres, les vaches ont d’abord dû passer une présélection avant le casting proprement dit. «Les bêtes doivent être portantes au moment de la Fête, car elles sont moins plus calmes dans cet état, relève Eric Sonnay, grand organisateur du casting.

Et on attend aussi d’elles qu’elles fournissent 20 litres de lait quotidiennement, afin de pouvoir fabriquer du fromage sur place à Vevey, cet été.» Ces derniers jours, les propriétaires se sont entraînés à promener leurs vaches au licol, une activité peu coutumière pour ses bêtes vivant en stabulation libre et étant rarement attachées. Samedi, toute se sont bien tenues lors du défilé. «Désormais nous attendons d’elles qu’elles soient tondues, lavées et de bonne humeur pour la Fête, sourit Eric Sonnay. Elles ne devraient pas être trop stressées sur scène. Je suis sûr que les armaillis qui les mèneront sauront bien s’en occuper.»

À la mi-mai, il emmènera néanmoins quelques vaches dans les arènes, afin d’observer comment elles évolueront sur le plancher en LED. Pour l’heure, il est prévu qu’elles ne défilent que sur le pourtour de la scène. Les quarante nouvelles stars investiront Vevey le 13 juillet. Durant la célébration, elles séjourneront à l’écurie de La Ferme du Jardin Doret, à deux pas des arènes, en compagnie de huit chevaux, d’une mule, d’une truie, d’une brebis, quinze chevrettes et de quelques lapins.