CHU DE CHE / JE SUIS D'ICI / ICH BIN VON HIER !

dimanche 20 septembre 2015

Quelle est la différence entre le corbeau, le choucas et la corneille ?

Trois corvidés, trois oiseaux tout de noir vêtus, les différencier n’est parfois pas aisé, voici quelques conseils qui vous aideront à reconnaître un corbeau d’une corneille et d’un choucas.

Avant de pouvoir reconnaître d’un coup d’œil l’un de ces corvidés, il faut apprendre leurs mœurs et habitudes, ces précieuses informations vous permettront d’identifier l’oiseau de part son habitat, ses activités, son régime alimentaire ou ses habitudes. Pour chasser les corvidés, il faut apprendre à les connaître, cette condition pourrait apporter une réelle amélioration à vos chasses.



Le corbeau fréquente moins souvent les villes que la corneille. 
La queue du corbeau est en pointe alors que celle de la corneille est arrondie.




La corneille 



La corneille sautille. La corneille noire pèse environ 500 grammes et mesure environ 47 centimètres du bec à la queue. C'est un oiseau qui vit essentiellement à la campagne, mais on la rencontre également dans les zones urbanisées. Elle aime aussi les bordures rocheuses, les falaises côtières et les plages.

Elle se nourrit principalement de cadavres, de petits mammifères ou même de coquillages et de déchets quand elle se trouve en ville. Elle n'hésite pas à détruire les nids et à manger les oisillons, à s'attaquer à des canetons et aux jeunes lièvres. C'est un prédateur redoutable.

En ce qui concerne son apparence, elle est dotée d'une belle robe noire brillante avec des reflets verts et rouges, assortie de pattes noires et d'un bec gris très foncé, voire noir, c'est d'ailleurs l'une des caractéristiques qui la différencie du corbeau freux. Son cri est en outre rauque et fort, alors que le cri du corbeau freux est nasillard et bruyant. Le corbeau croasse tandis que la corneille criaille.


Le corbeau



Le corbeau marche. Légèrement plus léger que la corneille, le corbeau pèse 450 g et mesure en moyenne 46 cm. Il vit en groupe à la campagne en forêt ou dans les parcs et zones vertes des agglomérations, à la recherche des arbres les plus hauts. Il espère y trouver un refuge pour prévoir les meilleurs conditions de nidification. Il apprécie en particulier les platanes.

Il se nourrit de vers, de noix, de fruits, d'insectes, de campagnols et de déchets en zone urbaine, mais il ne constitue pas un prédateur comme la corneille. Contrairement à celle-ci, son plumage renvoie un éclat métallique virant au violet ou au bleu.


Le choucas



Le choucas affectionne les points surélevés tels que falaises, clochers, tours, grands arbres. Ces points hauts lui offrent d’excellents observatoires et regorgent de trous, fentes et autres excavations que le choucas affectionne pour la nidification.

Le choucas est lui aussi omnivore, il apprécie les insectes, vers, céréales, fruits et légumes, il n’est néanmoins pas réticent à la viande. Il n’hésite pas à s’emparer d’œufs ou d’oisillons et est également friand des déchets.

C’est un corvidé très sociable que l’on peut facilement distinguer à l’oreille grâce à ses cris très aigus et atypiques. Il n’est pas rare d’observer de grandes colonies d’oiseaux le soir, lorsqu’ils rejoignent leurs dortoirs dans un brouhaha strident. Les couples de choucas des tours sont unis pour la vie, ils voyagent presque systématiquement ensembles.

Plus petit que les autres corvidés, le choucas est de taille semblable au pigeon ramier, son plumage noir offre des reflets plus clairs sur les flancs et la poitrine, ses joues et sa nuques sont gris-bleutés. Il est facilement reconnaissable à son allure plus compacte, son vol net et rapide et ses cris fort aigus. Le choucas ne mesure que 39 cm pour une envergure de 74 cm, il ne pèse que 270 g.

Egger Ph.