Chu de che / Je suis d'ici / Sono di qui / Ich bin von hier !

mardi 18 décembre 2018

Richard Ferrand insulte la Suisse





L'actuel président de l'Assemblée nationale en France, Richard Ferrand, une des plus hautes personnalités de la République française, a dégommé le système de démocratie semi-directe en Suisse, lorsqu'il était encore simple député en juillet dernier rapporte 24 Heures.

Dans cette intervention, diffusée lundi soir sur France3, Richard Ferrand a estimé que les thèmes de votations en Suisse «sont très souvent le fait de quelques cliques affairistes et de quelques lobbyistes qui, à la fin, sont d'ailleurs démasqués».

Il devait parler pour lui


Il n'en fallait pas plus pour que Guillaume Barrazone, conseiller national et membre de l'Exécutif de la Ville de Genève, lui administre une volée de bois vert sur Twitter.




Le ton est monté lorsque Richard Ferrand a démenti et accusé le Genevois de propager des «fausses nouvelles». Problème: sa tirade a été enregistrée et Guillaume Barrazone ne s'est pas privé de la publier.





Le sujet du RIC ou référendum d'initiative citoyenne tel que réclamé par les «Gilets Jaunes» suscite des tensions des deux côtés du Jura. Le journaliste français et commentateur politique Alain Duhamel a estimé que le système de démocratie directe impliquait «un risque de tyrannie de la minorité sur la majorité». La réponse de son confrère de la RTS Romain Clivaz a au moins le mérite d'être clair.