Chu de che / Je suis d'ici / Sono di qui / Ich bin von hier !

jeudi 10 janvier 2019

Les bornes historiques répertoriées sur le web


Borne historique / St-Martin, Oron © 2018 Tous droits réservés


Dès le XVIème siècle et jusqu’au XXème siècle, 1438 bornes ont été disséminées le long de la limite entre les cantons de Vaud et de Fribourg. Celles qui restent ont été répertoriées sur le portail cartographique de l’Etat de Fribourg.

Des fiches en ligne proposent ainsi différentes informations sur ces témoins de grès comme leur position, leur masse ou encore leur état. Des photos permettent d’admirer certains signes gravés à même la pierre. Notamment, côté vaudois, un ours, stigmate de la domination bernoise, ou l’inscription «RH», rappelant l’ère de la République helvétique. Après 1803 et l’Acte de médiation est ensuite apparue la lettre «V», pour Vaud.

Un inventaire réalisé entre 2016 et 2018 par le géographe Jean-Pierre Anderegg sur la frontière longue de 300 kilomètres entre les deux cantons fait état de seulement 406 bornes ayant résisté aux aléas du temps, aux travaux de construction ou à l’emprise de l’agriculture. «Il apparaît donc urgent aujourd'hui de protéger les biens culturels qui existent encore», presse le Service du cadastre et de la géomatique dans un communiqué de presse. En outre, 344 bornes supplémentaires parsèment la frontière orientale du canton de Fribourg. En 1989, le Grand Conseil bernois avait adopté une motion visant à les préserver.