JE SUIS D'ICI !

mardi 28 mars 2017

Fribourg n'est plus la «capitale du crime»


En 2016, la criminalité a diminué pour la cinquième année consécutive dans le canton de Fribourg.


Douze mois après avoir hérité du statut de «ville la plus violente» du pays, Fribourg a rétrogradé dans le classement. On ne compte plus que 11,9 cas de criminalité pour mille habitants, contre 18,2 selon les statistiques 2015.

En 2016, la criminalité a diminué pour la cinquième année consécutive dans le canton de Fribourg: le nombre d'infractions au code pénal a baissé de 11% à un peu moins de 14'000. La capitale cantonale n'occupe plus le premier rang des infractions de violence en Suisse. Elle affiche un taux de 11,9 cas pour mille habitants. Mais de toute façon, le résultat de 2015 (18,2 pour mille) selon lequel la ville apparaissait comme «la plus violente» du pays ne reflétait pas la réalité du terrain.

Fribourg avait annoncé trop d'infractions par rapport aux directives données par l'Office fédéral de la statistique (OFS), ce qui avait gonflé les chiffres, a commenté la police cantonale en présentant lundi les statistiques annuelles. Cela a été corrigé en 2016.

Les infractions contre la vie et l'intégrité corporelle dans l'ensemble du canton de Fribourg ont baissé de 18% à 886. Il n'y a eu aucun homicide, mais deux tentatives. Les atteintes à l'intégrité sexuelle ont baissé de 9% à 209 cas, dont 21 viols. Les vols ont diminué de 4% à un peu moins de 3900. Quant aux infractions liées à la drogue, elles ont reculé de 7% à un peu plus de 3700.

Baisse partout en Suisse

La criminalité a reculé de 4,1% en Suisse en 2016. Pour les vols par effraction, la baisse est de 13%: on en a dénombré 36'970, contre 42'416 l'année précédente. Les infractions à la loi sur les étrangers sont quasi stables, avec un repli de 0,7%.

En 2016, 127 vols par effraction ont été commis en moyenne chaque jour, contre 201 en 2012, année record, selon la statistique policière publiée lundi par l'Office fédéral de la statistique (OFS). La tendance à la baisse s'observe aussi pour les autres types de vols: à l'arraché, par astuce, à la tire, à l'intérieur ou sur un véhicule, ainsi que les vols des véhicules eux-mêmes.

S'agissant de la loi sur les stupéfiants, une diminution de 3,3% des infractions est enregistrée. Le trafic reste en revanche stable. Le nombre de dénonciations pour calomnies, injures et diffamations a en revanche augmenté de respectivement 16%, 5% et 4%.

Depuis la révision de la statistique en 2009, ces trois catégories accusent une hausse. Les infractions de calomnie ont même doublé, passant de 667 en 2009 à 1384 en 2016.

Recul net à Zurich

La criminalité est en net recul dans le canton de Zurich, atteignant les chiffres les plus bas depuis depuis l'introduction de ces statistiques en 1980. En 2016, la police zurichoise comptabilisait 6600 délits de moins que l'année précédente.

Au total, les infractions liées au Code pénal ont reculé de 5,1%. La baisse la plus marquée est à constater du côté des infractions contre le patrimoine, en recul de 6,2%. Les cas de vol par effraction ont fortement chuté.

Par contre, les infractions contre l'intégrité corporelle et la vie ont augmenté de 11,8%. Le nombre d'homicides en 2016 s'élève à 10, contre huit cas l'année précédente. Ce sont surtout les cas de lésions corporelles simples et voies de fait qui se sont multipliés.